Accueil Mag Article

Top 5 : Services à la cuillère

Comme Pablo Cuevas lors de sa balle de match gagnée en finale du tournoi de Sao Paulo, ces joueurs ont également sorti un service à la cuillère à un moment inattendu, pour surprendre leur adversaire. Avec plus ou moins de succès. Et d’esthétisme.

Comme Pablo Cuevas lors de sa balle de match gagnée en finale du tournoi de Sao Paulo, ces joueurs ont également sorti un service à la cuillère à un moment inattendu, pour surprendre leur adversaire. Avec plus ou moins de succès. Et d’esthétisme.

 

Michael Chang, le modèle


L’histoire, tout le monde la connait. C’est même sûrement elle qui a permis de (re)donner la définition d’un service à la cuillère. En 1989, Michael Chang n’est pas encore hyper connu (17 ans, aucun tournoi du Grand Chelem ou de Masters 1000 à son palmarès) et n’a pas la réputation d’être un joueur frisson. En huitièmes de finale de Roland-Garros, l’Américain va pourtant sortir un coup quasiment jamais vu à ce niveau de compétition. Après avoir perdu les deux premiers sets et être revenu à égalité face à Ivan Lendl, numéro un mondial, Chang se laisse aller à un service cuillère à 4-3 en sa faveur dans la dernière manche. Le retour volé de Lendl est facilement retourné par son adversaire, qui gagne le point et rend furax le favori de la rencontre. Lequel perd totalement ses moyens et incendie l’arbitre après avoir mentalement lâché la partie. « Je n’ai pas prémédité ce coup, dira par la suite le vainqueur du match, puis de l’édition. Simplement, je l’ai fait. Mon service ne fonctionnait plus très bien et je voulais à tout prix gagner le point. » Bingo.


 

 

Virginie Razzano, le raté


Oser un service à la cuillère sur balle de match en sa faveur, pourquoi pas. Encore faut-il maîtriser le geste. Lors du premier tour de Roland-Garros 2015, Virginie Razzano tente le coup sur son deuxième service pour terminer la confrontation face à Veronica Cepede Royg. Sauf que l’essai est complètement manqué. La petite sphère jaune atterrit très loin du carré de service et la Française essuie une double faute. Heureusement, elle finira par s’imposer (2-6, 6-4, 6-2). Mais son geste n’est pas beau à voir. Reste que pour elle, c’était encore la meilleure chose à faire : « Je voulais surprendre mon adversaire et parfois, quand j'ai le sentiment que c'est le moment de le faire, je le fais. Ce n'est pas facile pour moi parce que je préfère servir avec mon service normal. Parfois, on peut être à la ramasse derrière son service, on peut faire la différence avec une bonne attaque et parfois, cela peut servir de surprendre son adversaire. » Avec un peu plus de précision, alors. Vaut aussi pour Jerzy Janowicz et Michaël Llodra, qui ont échoué à l’US Open 2013.


 

 

Sadio Doumbia, l’incompris


Sadio Doumbia et le service cuillère, c’est une affaire qui marche. Le Toulousain est l’un des rares joueurs à réaliser régulièrement ce geste. Problème : ça ne plait pas à tout le monde. C’est ainsi qu’en 2013, lorsque l’actuel 271e mondial sort cet engagement à deux reprises devant Benoit Paire durant le tournoi de Brest, ce dernier s’excite. Et explique après coup pourquoi il n’a pas apprécié : « Ce sont des choses qui ne se font pas vraiment beaucoup dans le circuit (…) C'est un petit peu un manque de respect. Alors OK, après on m'a dit qu'il le faisait à tous les matchs, mais je m'en fous un petit peu. On est quand même des professionnels. Si, pour lui, dans sa tête, c'était l'objectif de m'énerver parce qu'il sentait qu'il était moins fort, je peux le comprendre alors, tant mieux. Mais ça n’a pas marché parce que finalement, ça a fait 6-2, 6-4. Voilà, c'est juste quelque chose que je n'apprécie pas vraiment beaucoup, mais c'est mon avis. » N’empêche que sur les deux services évoqués, Doumbia a remporté le point.


 


 

 

Mansour Bahrami, la spéciale


« Ce n’était pas un service à la cuillère classique, comme Chang a pu le faire à Roland Garros. Ça, c’est trop facile ! Moi, je lançais la balle au-dessus de ma tête, pour faire croire à un service normal, je mimais la frappe, puis je passais ma raquette sous la balle pour réaliser un amorti revers. Ça, Chang ne peut pas le faire ! » Voilà comment Mansour Bahrami décrivait son geste sur notre site We Are Tennis. Amoureux du beau jeu, des coups dingues et des applaudissements du public, l’Iranien n’en manquait pas une pour offrir ce fameux service aux yeux du public, qui lui permettait de gagner le point à chaque fois. Contre Yannick Noah durant le tournoi de Bercy 1987, par exemple. Ou un an auparavant en finale du double de Bercy, face à un John McEnroe qui ne digère pas. « Ça a donné un ace. Tout le monde était plié de rire, sauf McEnroe : ‘Espèce de connard, tu crois que c’est marrant ?’. Ce à quoi j’ai répondu : ‘Ta gueule, regarde les gens autour de toi si tu n’es pas content !’ » Aujourd’hui encore, celui qui n’aime le tennis que pour la beauté du geste continue de réaliser ce service inédit qu’il est le seul à contrôler dans les tournois amicaux. Pour le plus grand plaisir des tribunes.


 

 

Milos Raonic, l’exception


La preuve même que le service à la cuillère peut représenter un bon coup. Car si le meilleur serveur du circuit préfère l’utiliser plutôt qu’envoyer un missile classique qui lui permet normalement de gagner le point sans trop d’effort, c’est qu’il y a une raison. En tout cas, le résultat est le même : un adversaire totalement impuissant et un ace dans les dents. Rappelons le contexte, quand même. Au deuxième tour du BNP Paribas Masters de Paris-Bercy 2013, Robin Haase n’arrive pas à contenir les mises en jeu du Canadien (victime de quatorze aces, aucune balle de break). Du coup, pour la balle de match, le Néerlandais désespéré décide de se placer en fond de court… derrière le juge de ligne. Milos Raonic lui répond alors par un service très court, qu’Haase ne peut reprendre. Sûrement la meilleure chose à faire.

 

 

Bonus : Lendl et l’étrange service


 

 

Par Florian Cadu

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?