Accueil Mag Article

C’est qui le boss ? C’est Andy Murray !

Un mannequin, des coups spectaculaires et une victoire finale face à Djokovic… Andy Murrat conserve sa place de numéro 1 mondial et s’empare du même coup de la première place de notre classement...

Le choc des titans a bien eu lieu à l’occasion des ATP World Tour Finals de Londres : la finale tant espérée entre Murray et Djokovic a sacré le premier, qui conserve du même coup sa place de numéro 1 mondial et s’empare également de la première place de notre classement, devant le Serbe et une Wozniacki au top de sa forme en vacances. Car oui, pour tout le petit monde du tennis, c’est désormais l’heure des congés. Bien mérités.

 

1- Andy Murray (+4).

 

Coucou, c’est Andy Murray ! Vainqueur des ATP World Tour Finals de Londres, numéro 1 mondial, auteur d’une deuxième moitié de saison 2016 phénoménale.


Un dernier sacre en 2016 que l’Ecossais a tenu à faire partager à son staff.

 

 

À l’abordage en début de semaine sur les bords de la Tamise, ils étaient huit. Il est le dernier à avoir survécu.

 

 

Après des combats épiques et quelques coups d’une qualité exceptionnelle, que ce soit face à Raonic en demie…

 

 

…ou face à Djokovic en finale.

 

 

Merci pour tout Andy et à l’année prochaine. On a déjà hâte.

 

2- Novak Djokovic (/).

 

Le grand battu de cette fin de saison 2016, c’est bien évidemment Novak Djokovic, dominé par Andy Murray et doublé par l’Ecossais au classement ATP. Malgré le soutien de Madame…

 

 

Sur les huit en lice à Londres, le Serbe, habitué à tout gagner jusqu’à mi-saison, a dû se résoudre à laisser filer le dernier titre de la saison à l’homme au premier plan sur la photo.

 

 

Novak/Andy : un duel qui ne date pas d’hier et qu’on est déjà impatient de revoir en 2017.

 

 

Mine de rien, le dernier titre du Serbe sur le circuit remonte à juillet dernier à Toronto…

 

3- Caroline Wozniacki (NE).

 

L’actu tennis du moment, c’est aussi les vacances des joueuses, fin de saison sur le circuit WTA oblige. Et au petit jeu des photos jalousie postées sur les réseaux sociaux, Wozniacki l’emporte. Qu’elle pose avec… une tortue.

 

 

Des amis sur la plage aux Antilles.

 

 

En solo face à la mer, club de golf en main.

 

 

Ou encore de dos, dans une pause ma foi très charmante.

 

 

4- Eugenie Bouchard (+3).

 

La Danoise n’est pas la seule joueuse à nous faire profiter de ses congés. C’est le cas aussi d’Eugenie Bouchard. La Canadienne apprécie aussi de nous montrer son dos. Si, si, son dos.

 

 

En maillot de bain rouge sur la plage façon Alerte à Malibu, c’est possible aussi ? Oui bien sûr.

 

 

Autre classique : la photo souvenir au casino.

 

 

Bref, Eugenie profite. Elle aurait tort de se priver, remarquez…

 

5- Ana Ivanovic (+3).

 

Poursuivons notre petit tour des réseaux sociaux du tennis féminin et arrêtons-nous évidemment pour admirer la toujours magnifique Ana Ivanovic, présente aux côtés de son mari Bastian Schweinsteiger pour aller chercher, chez lui à Berlin, un Bambi, distinction qui honore ses services rendus à l’équipe nationale de football, la Mannschaft.

 

 

 

Bon sang que cette robe de soirée est une merveille.

 

 

Sachant que même au naturel, la Serbe reste numéro 1 mondiale des cœurs.

 

 

6- Angelique Kerber (NE).

 

À la cérémonie berlinoise, Angelique Kerber a aussi eu droit à son Bambi.

 

 

Elle y a donc croisé Ana Ivanovic avec qui elle a pu parler balle jaune.

 

 

Mais la photo de la semaine dont elle est évidemment la plus fière, c’est celle où elle pose avec Barack Obama, en voyage diplomatique sur le vieux continent.

 

 

Avec plus de 10 millions de dollars de gains accumulés en 2016, Kerber est la joueuse la mieux rémunérée du circuit. Ce qui méritait bien un petit selfie avec ses fans.

 

 

Et avec son banquier ?

 

7- Milos Raonic (NE).

 

Battu en demi-finale à Londres après un combat héroïque avec Andy Murray (l’Ecossais a dû écarter une balle de match), Milos Raonic a confirmé qu’il fallait désormais compter sur lui pour les grands rendez-vous. Les Beckham père et fils ne s’y sont pas trompés en faisant du Canadien leur favori.

 

 

Il faut dire que Raonic, ce n’est plus seulement un service dévastateur…

 

 

C’est aussi un jeu qui s’affine et se bonifie au fil des saisons.

 

 

8- Kei Nishikori (NE).

 

L’autre battu des demi-finales se nomme Kei Nishikori, expédié sèchement par Djokovic, malgré le soutien d’une autre personnalité du monde du foot, Jose Mourinho.

 

 

La gifle 1/6 1/6 reçue face au Serbe n’a pas fait quitter sa zen attitude au Japonais.

 

 

Néanmoins, les tours précédents, Kei n’a pas oublié de régaler le public londonien de quelques coups magiques dont il a le secret.

 

 

9- John Peers/Henri Kontinen (NE).

 

En matière de coups magiques, c’est en double qu’on a eu droit à Londres au plus bel échange de la semaine (de la saison ?). Avec, à la fin, la paire Peers et Kontinen qui est venue à bout des Lopez.

 

 

Un vrai ballet, et de la réussite au bout, puisque l’Australien et le Finlandais, qui disputaient leur premier ATP World Tour Finals, l’ont emporté sur le fil en finale face à Raven Klaasen et Rajeev Ram, 2/6 6/1 10/8.

 

 

10- Leander Paes (NE).

 

Tant qu’on en est à parler du double, un petit créneau dans un passé récent s’impose. Vous vous rappelez de Leander Paes ? L’homme aux 55 titres en double entre 1997 et 2015, qui n’a d’ailleurs toujours pas renoncé à sa carrière sportive à 43 ans, va avoir droit à son biopic. Autrement dit un film va lui être consacré chez lui en Inde. La classe.

 

 

11- Amélie Mauresmo (NE).

 

C’était l’annonce de la semaine sur les réseaux sociaux : Amélie Mauresmo décidait de mettre sa carrière de capitaine de l’équipe de France de Fed Cup par BNP Paribas entre parenthèses au lendemain de la défaite (avec les honneurs) face aux redoutables Tchèques. Non par conflit ni même par déception mais parce qu’elle est enceinte.

 

 

Des félicitations s’imposent, du coup. Ce que la Française n’a pas manquées de recevoir, remerciant au retour ses fans et amis du circuit.

 

 

Mauresmo est déjà loin des préoccupations du tennis à l’heure qu’il est.

 

 

12- Roger Federer (NE).

 

Federer qui commente le mannequin challenge des huit des ATP World Tour Finals de Londres…

 

 

Federer qui rend hommage aux deux finalistes, grands bonshommes de cette saison qui vient de s’achever…

 

 

Mais surtout Federer qui donne rendez-vous – avec humour – à ses fans et à Murray en 2017 pour un match exhibition.

 

 

Vivement la saison prochaine !

 

13- Rafael Nadal (NE).

 

2017 sera peut-être et aussi l’occasion de voir enfin ce qui se cache sous la casquette de Nadal.

 

 

 

 

Une boule à zéro, façon Agassi en seconde partie de carrière, pour dissimuler la calvitie ? Ou des implants façon Wayne Rooney ? Le suspense est à son comble.

 

14- Benoît Paire (NE).

 

En 2017, on verra aussi ce qu’il en est de l’état de forme mental de l’énigmatique Benoit Paire, parti se ressourcer avec sa petite amie Sh’ym dans la campagne suisse.

 

 

 

Allez Benoît, reviens-nous la tête à l’endroit, d’accord ?

 

15- Serena Williams (NE).

 

Enfin, dernier retour attendu pour la saison prochaine, celui de Serena Williams, qui a renfilé des tenues de sport la semaine dernière.

 

 

 

Enfin !

 

Sorties :

 

Strycova, Pliskova, Cibulkova, Nalbandian, Thiem, Kyrgios, Dimitrov, Lisicki, Svitolina, McDonald, Monfils

 

Par Régis Delanöe

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?