Accueil Mag Article

Pour Djokovic conquérir rime avec plaisir

Ne vous inquiétez surtout pas, tant qu'il gagne, Novak Djokovic prend beaucoup de plaisir.

Comme chaque année depuis 2009 (avec une exception en 2011), Novak Djokovic est à nouveau qualifié pour les demi-finales du Masters 1000 de Shanghai. Le Serbe a mis fin à la belle aventure du grand frère Zverev (Mischa) issu des qualifications. Mais la question qui brûle les lèvres de tous les fans du numéro 1 mondial  : a-t-il pris du plaisir  ?

Evidemment. A partir du moment où il gagne, Novak Djokovic prend du plaisir. C'est un cannibale de la gagne. Un compétiteur hors norme. Un winner absolu. Il fait partie de la race que la défaite rend malade. Ce n'est pas le seul, mais son refus de la défaite fait partie des raisons pour lesquelles il est là où il est aujourd'hui.

Je parlais de plaisir car fin septembre, Novak a fait une sortie médiatique dans laquelle il expliquait qu'être numéro 1 et gagner des tournois et des Grands Chelems «  «n'est plus ma priorité, c'est désormais une chose secondaire», il poursuit «  Je souhaite de nouveau prendre du plaisir à jouer et à m'entraîner  ».  Hahahahahah  !!!! J'espère que vous ne vous êtes pas fait mal en tombant dans le panneau.

En tout cas, à moi, on ne me la fait pas à l'envers. Bien sûr que Novak Djokovic veut prendre du plaisir et s'amuser, mais ça, il le fait déjà. Ce qui fait tourner le moteur de cet extra-terrestre, car c'en est bien un et on a tendance à l'oublier, c'est la gagne. A partir du moment où il met les pieds sur un terrain de tennis, que ce soit pour un match de compétition ou d'entraînement, il veut gagner. Pour l'avoir vu, je peux vous assurer qu'il peut se mettre dans des colères homériques quand il perd un set à l'entraînement contre un Berdych ou un Wawrinka.

Cette sortie médiatique n'a, à mon sens, rien avoir avec ses «  priorités  ». C'était juste un moyen d'étouffer la vraie raison pour laquelle il a eu des résultats estivales moyens. Cette raison, il l'a évoquée succinctement avant l'US Open, avec ce «  quelque chose que je traversais en privé  ». Et avoir parlé de sa vie privée, même sans entrer dans les détails, était une erreur de la part de celui qui a l'habitude de manier sa communication avec une grande agilité.

Novak Djokovic est là et bien là. Et le jour où la victoire et l'obsession d'être le meilleur ne seront plus sa source de motivation principale, il ne sera plus celui qu'il est aujourd'hui  : le dominateur absolu du circuit.

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?