Accueil Mag Article

Nick Kyrgios va t-il bien ?

D'une semaine à l'autre, le comportement de Nick Kyrgios va du tout au tout. Un peu suspect je trouve.

Nick Kyrgios a complètement craqué à Shanghai dans un match qui l'opposait à Zverev, pas Alexandre «  Sacha  », mais son grand frère Michael «  Mischa  ». Résultat final  : 6-3 6-1 pour l'Allemand. Pour le moins étonnant, surtout que Zverev est issu des qualifications, qu'il est classé 110e mondial et que son adversaire sort d'une superbe semaine à Tokyo où il s'est imposé et qu'il pointe à la 14e place mondiale. 

So what happened  ? Comment un résultat comme celui-ci est-il possible  ? Ce n'est que lorsqu'on voit les images que l'on comprend. Nick Kyrgios a balancé son match. Il a servi presque à la cuillière, allant s'assoir avant même que le retour soit frappé. Au changement de côté, l'Australien a même demandé à l'arbitre de chaise s'il pouvait annoncer «  time  » plus rapidement pour qu'il puisse terminer ce match et rentrer chez lui.

Oh là là là.... Dire que ce garçon file un mauvais coton est un euphémisme. Il ne va pas bien du tout, pépère. Il est temps  d'arrêter de rire de ces facéties et plutôt s'inquiéter. Le garçon est clairement déséquilibré. Ce n'est pas des amendes ou de la suspension qu'il faut lui infliger, mais de l'aide qu'il faut lui offrir. Il doit être suivi psychologiquement. 

John McEnroe dit  : «  S'il n'est pas content il n'a qu'a rentrer chez lui et faire quelque chose d'autre  ».  Et si on apprenait que six mois plus tard un accident était arrivé à Nick Kyrgios  ? Tout le monde se renverrait la balle pour ne pas endosser la responsabilité. Je ne suis pas du tout en train de dire que Nick Kyrgios est suicidaire, mais je trouve son comportement tellement étrange, même lorsqu'il gagne, qu'il est temps, je pense, de se poser des vraies questions concernant cette personne.

Seulement voilà, qui pour les poser  ? Si le joueur n'entame pas de son propre fait une démarche de suivi psychologique, personne ne va l'orienter. Et dans le cas de Kyrgios, ce n'est certainement pas son frère, sur qui il passe ses nerfs à longueur de match qui va lui dire  : «  Nick, je pense que tu dois consulter, tu ne vas pas bien.  ». 

Je pense que c'est une responsabilité qui devrait être prise par les instances gouvernantes du tennis (ATP, WTA, ITF). Qu'a fait la WTA pour Marion Bartoli  ? Rien  (d'ailleurs personne n' a rien fait pour elle). Alors on profite de la gloire des joueurs et joueuses lorsque ça gagne, à base de campagne de communication et de mise en avant de l'image pour vendre des billets et générer de l'intérêt, mais par contre, quand ça va mal, il n'y a plus personne. Ce n'est pas normal. Il faut mettre en place un système qui permet de lancer des alertes aux instances. Si une joueuse ou un joueur va mal, il faut que les symptômes déclenchent des alarmes et qu'ils ne soient pas laissés à eux-mêmes dans une chambre d'hôtel à l'autre bout du monde, où il peut arriver on ne sait quoi.

Bref je pense qu'il est de temps que quelqu'un de qualifié parle un peu avec Nick Kyrgios et surtout que ça ne vienne pas de lui.

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?