Accueil Mag Article

La prems de Lucas Pouille

Lucas Pouille a remporté son premier tournoi sur le grand circuit dimanche dernier à Metz, et ce n'est pas rien !

Oui je sais, il ne faut pas s'emballer, il ne faut pas crier victoire trop vite. Mais zut à la fin  ! Si on ne peut pas le faire maintenant, on le fait quand  ? 

La France, en la personne de Lucas Pouille, possède un incroyable talent. En effet, ce garçon montre de très belles choses depuis le début de l'année et continue avec sa première victoire sur le circuit, hier, dimanche 25 septembre, à Metz, en disposant en deux sets du talentueux Dominic Thiem.

La première victoire sur le circuit c'est important. C'est un moment que les joueurs n'oublient jamais. Demandez à Federer où il a gagné le premier de ses 88 titres et il vous répondra du tac au tac que c'était à Milan. Par contre, si vous lui demandez combien de masters 1000 il a remporté en 2005, pas sûr qu'il soit aussi rapide (4 est la bonne réponse)  !

Souvent, le premier tournoi c'est aussi le premier gros chèque. Bon, pour le coup, ça n'est pas exactement le cas pour Lucas. En remportant le tournoi Messin, le ch'ti empoche la somme de 82 450 €. Pour vous donner un ordre de comparaison, son quart de finale a l'US Open, lui a valu un chèque de 450 000 $, quart de finale à Wimbledon 250 000 £. Bref, les 80 patates touchées à Metz n'ont pas du l'émouvoir plus que ça même si j'imagine que ça fait toujours plaisir.

Par contre, ce qu'il a fait à Metz, et qu'il n'avait fait nulle part ailleurs sur le grand circuit, c'est de soulever la coupe  ! Et ça, ça n'a pas de prix. Il ne faut jamais oublier que les Lucas Pouille et autres Tsonga, Nadal, Murray, Simon, Berdych … sont avant tout de psycho-compétiteurs. Ils sont accros à la gagne et n'acceptent pas la défaite. Pire, il la redoute. Ces gens, qui ne sont pas comme nous, doivent toujours gagner, qu'il s'agisse d'une partie de carte, de Monopoly ou de finale du Grand Chelem. Donc, lorsqu'il achève une semaine par zéro défaite c'est pour eux le couronnement absolu. Je ne serais pas étonné que la victoire messine soit plus importante aux yeux du futur numéro 1 Français (à l'allure à laquelle il progresse c'est un évidence) que son quart à Wimbledon ou à l'US.

N'oublions pas non plus, et c'est là tout le paradoxe du métier de joueur de tennis professionel, qu'à part ces campagnes qui s'achèvent par le «  levage de coupe  » , tous ces joueurs perdent à chaque tournoi et affrontent cette défaite qu'ils détestent tant semaine après semaine.

Et puis, le plus produit avec Lucas Pouille, en dehors du fait qu'il a des qualités mentales clairement hors du commun, c'est que durant son voyage retour de Metz à Paris il a payé son coup dans la voiture bar du TGV. 

Allez, un dernier p'tit truc et après j'arrête  : vous savez où il a remporté son premier titre Novak Djokovic  ? Metz  ! J'dis ça, j'dis rien, mais j'me comprends.

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?