Accueil Mag Article

Wawrinka dans le gotha

Alors que Stan Wawrinka a savouré sa victoire à l'US Open avec un petit-déjeuner de champion, Novak Djokovic s'est consolé en préparant une pizza. Angelique Kerber, elle, a eu droit aux félicitations des plus grandes stars du sport allemand.

La victoire surprise de Stan Wawrinka en finale de l’US Open le propulse encore un peu plus dans le gotha du tennis mondial et l’installe en tête de notre classement de la semaine. Il devance la gagnante chez les filles et nouvelle numéro 1 mondiale, Angelique Kerber, et un Novak Djokovic en communion avec mère nature.

1- Stanislas Wawrinka (NE)

 

Une rage de vaincre…

 

 

Pas mal d’émotion…

 

 

Un petit-déjeuner de champion…

 

 

C’est le secret de la réussite de Stan Wawrinka. Le Suisse remporte l’US Open 2016 en disposant de Novak Djokovic en finale.

 

 

Tout en discrétion pendant cette quinzaine, Wawrinka a su se faire oublier mais se forge mine de rien un sacré palmarès : il s’agit de son troisième tournoi du Grand Chelem différent remporté, après Melbourne en 2014 et Roland-Garros en 2015. Un par an, tranquillement.

 

2- Angelique Kerber (+12)

 

Chez les filles, la quinzaine de l’US Open a sacré Angelique Kerber, vainqueur de Karolina Pliskova en finale.

 

 

L’Allemande a eu droit de soulever deux trophées par la même occasion : celui du tournoi mais aussi celui qui l’officialise en tant que nouvelle numéro 1 mondiale, détrônant la reine Serena Williams !

 

 

De quoi recevoir les félicitations de ses compatriotes et copines du circuit.

 

 

 

Un tel moment, ça s’immortalise.

 

 

3- Novak Djokovic (+8)

 

A New-York, Djoko a pris du bon temps. En famille avec le fiston…

 

 

Avec madame et les copains…

 

 

Au fourneau à cuisiner des pizzas, comme à l’époque de son enfance à Belgrade…

 

 

Mais aussi au contact de la nature à Central Park, jusqu’à prendre quelques poses… bizarres.

 

 

 

 

Toute cette énergie positive n’a pas suffi néanmoins : malgré la sérénité retrouvée et des adversaires qui ont abandonné les uns après les autres, le Serbe a manqué de jus en finale face à Wawrinka et doit céder son trophée. Il ne remporte « que » deux tournois du Grand Chelem en cette saison 2016 : Melbourne et Roland-Garros.

 

4- Roger Federer (NE)

 

Le grand absent de cette quinzaine de l’US Open, c’était bien évidemment Roger Federer. Si son compatriote Stan Wawrinka en a bien profité, le roi Roger semble avoir aussi bien profité de ce forfait pour se ressourcer en pleine nature et faire le plein de souvenirs à partager avec ses suiveurs sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

 

Toi aussi, tu portes une casquette avec tes initiales et tu te perds dans les champs de maïs quand tu fais ton footing ?

 

 

 

5- Gaël Monfils (-3)

 

Il a fini par quitter discrètement New York, en disant au-revoir et merci à son équipe et à l’hôtel qui l’accueillait.

 

 

Pourtant, il y a eu polémique autour de sa prestation en demi-finale face à Djokovic, Monfils se voyant reproché par une partie du public, des commentateurs et des observateurs du tennis d’avoir balancé l’une des parties les plus importantes de sa carrière à coups de décisions bizarres et de coups improbables tentés. Une polémique qu’il a préféré balayer d’une déclaration bien sentie.

 

 

C’est effectivement assez injuste pour le Français de finir ainsi cette quinzaine de l’US Open, où il avait globalement rayonné jusqu’à cette occasion manquée face à Djokovic.

 

 

 

6- Lucas Pouille (NE)

 

Chez les Français, la confirmation de la quinzaine new-yorkaise s’appelle Lucas Pouille et son nouveau gimmick : langue sortie, yeux exorbités.

 

 

 

Oui, oui, c’est le même en version calme.

 

 

Et là encore, le même en beaucoup plus jeune, l’article et la photo l’accompagnant ayant été exhumée des archives via Twitter.

 

 

Il est là, l’avenir du tennis tricolore.

 

7- Juan Martin Del Potro (+6)

 

Le retour progressif de Del Potro sur le devant de la scène se confirme. Son joli quart de finale perdu face au futur vainqueur du tournoi Stan Wawrinka méritait bien quelques larmes.

 

 

L’Argentin n’a pas non plus manqué de féliciter les deux finalistes.

 

 

 

Quel gentleman, ce Del Po…

 

8- Caroline Wozniacki (-1)

 

Un autre come-back, plus inattendu celui-ci : Caroline Wozniacki est parvenu à se hisser jusqu’en demi-finale à Flushing Meadows. C’est sa meilleure performance en tournoi du Grand Chelem depuis… la saison 2011 !

 

 

Du coup, la Danoise s’est montrée particulièrement discrète sur les réseaux sociaux, trop contente visiblement de retrouver la forme sur les courts. C’est effectivement l’essentiel.

 

 

 

9- Karolina Pliskova (NE)

 

Pliskova a l’air de bien se plaire à New York. En solo…

 

 

Comme en couple…

 

 

Mais aussi sur les courts de tennis, avec à la clé pour elle une finale perdue à l’US Open face à la nouvelle numéro 1 mondiale Angelique Kerber.

 

 

C’est de loin la meilleure performance de la carrière de la joueuse tchèque.

 

10- Serena Williams (-7)

 

On l’a dit suffisamment en début de tournoi : Serena Williams était en mission à l’US Open.

 

 

Son objectif : conquérir un 23e titre en Grand Chelem pour passer devant Steffi Graf au palmarès. C’est finalement un échec, avec une défaite surprise en demi-finale face à Pliskova. Une élimination plus précoce que prévue pour mieux préparer son défilé de mode ?

 

 

 

11- Ana Konjuh (NE)

 

Chez les filles toujours, la révélation de la semaine se nomme Ana Konjuh, qui s’est hissée jusqu’en quart de finale, battue elle aussi par Pliskova. Retenez bien son nom et son visage.

 

 

Elle, en tout cas, gardera un sacré bon souvenir de son séjour new-yorkais.

 


 

 

12- Ana Ivanovic (NE)

 

Il faut bien terminer ce tour d’actu du circuit WTA avec une mauvaise nouvelle : l’annonce de la fin de saison précoce d’Ana Ivanovic.

 

 

Que ses fans se rassurent néanmoins : elle a l’air d’aller quand même plutôt bien.

 

 

 

Et elle a d’ores et déjà donné rendez-vous en 2017.

 

13- Kei Nishikori (NE)

 

Kei Nishikori, c’est ce gars très poli et tout en discrétion qui ne quitte jamais un lieu sans dire au revoir et merci à son équipe de tournoi et à l’hôtel qui l’a accueilli.

 

 

 

 

 

Tellement gentil et discret, le Japonais, qu’il a bien failli faire la grosse perf’ de la quinzaine sans même qu’on s’en aperçoive : demi-finale tout de même pour lui, dominé à ce stade par le futur vainqueur Stan Wawrinka.

 

14- Marcos Baghdatis (NE)

 

Le moment lol de la quinzaine new-yorkaise ? Peut-être bien lorsque Baghdatis, en plein match face à Monfils, s’est permis de prendre son smartphone pour envoyer un texto à sa femme.

 

 

« Bjr chérie, Dfaite en vu, V rentré à la maison + tôt que prévu. Bécos. »

 

15- Marcus Willis (NE)

Amour toujours, Marcus Willis, le héros du dernier Wimbledon, a annoncé sa future paternité.

 

 

Détail savoureux : le bébé à venir a été conçu… pendant la quinzaine londonienne ! Pour que l’histoire soit parfaite, il faut que ce soit un garçon et qu’il soit prénommé Roger, en hommage à la confrontation entre papa et Federer.

 

Sorties :

 

Nadal, Venus Williams, Karlovic, Kyrgios, Mladenovic, Paire, Tomic,

 

Par Régis Delanoë

 

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?