Accueil Mag Article

Garbine, oh Garbine !

Novak est rentré dans l’histoire ce dimanche, en devenant le premier joueur depuis Rod Laver à détenir les quatre titres du Grand Chelem, mais après les forfaits de Federer et Nadal, l’issue était (presque) écrite. Là où Muguruza a créé la s

Novak est rentré dans l’histoire ce dimanche, en devenant le premier joueur depuis Rod Laver à détenir les quatre titres du Grand Chelem, mais après les forfaits de Federer et Nadal, l’issue était (presque) écrite. Là où Muguruza a créé la surprise chez les filles  - et quelle surprise ! – et mérite amplement la première place de notre classement décalé.

 

1- Garbine Muguruza (+7).

 

Honneur aux dames pour ce classement, ou plutôt à LA dame de cette quinzaine de Roland-Garros : Garbine Muguruza, brillante figure montante du tennis féminin, qui décroche son premier titre en Grand Chelem en surprenant Serena Williams en finale.

 

 

Une victoire qu’elle a attribué au travail accompli avec son entraîneur, le Breton faiseur de miracles, Sam Sumyk.

 

 

Victoire obtenue à l’issue d’une superbe balle de match : une merveille de lob pour définitivement mater la numéro 1 mondiale.

 

 

Muguruza s’est ensuite fendue d’un discours sobre et très professionnel, n’oubliant personne au jeu des remerciements.

 

 

Et puis avant de poursuivre sa saison en s’attaquant au gazon, il y a eu une dernière séance souvenirs Place de la Concorde à Paris…

 

 

….devant un impressionnant parterre de photographes.

 

 

2- Novak Djokovic (+12).

 

Deuxième du classement ou premier à égalité : Novak Djokovic ! Le Serbe a encore joué les facétieux pour se faire aimer du public, jouant avec la star du tournoi : les intempéries.

 

 

 

Ses détracteurs diront qu’il en fait trop, n’empêche qu’il sait quand même bien y faire pour avoir la cote, notamment auprès du jeune public et des ramasseurs de balle

 

 

 

 

Le Serbe a tellement besoin de se faire aimer qu’il a demandé à Kuerten s’il pouvait lui emprunter le cœur de victoire sur la terre battue pour remercier le public après son premier succès à Roland-Garros.


 

Un succès obtenu sous les yeux d’un certain Leonardo DiCaprio.

 

 

Ca méritait bien un Gipsy Kings pour fêter ça. 

 

 

3- Andy Murray (-2).

 

Le battu de la finale est donc encore une fois Andy Murray, auteur malgré tout d’une très belle quinzaine, avec un tennis de très haut niveau.

 

 

L’Ecossais a fait moins de courbettes que Djokovic pour se mettre le public dans la poche mais il a aussi pu compter sur de nombreux soutiens : Rod Laver…

 

 

…mais aussi Éric Cantona.

 

 

Par ailleurs, ce cher Andy Murray a fait la Une du dernier numéro de Men’s Health. L’occasion de poser pour quelques photos de mode torse nu.

 

 

 

4- Stanislas Wawrinka (/).

 

Le tenant du titre a fini par céder son trophée, son parcours s’arrêtant cette fois en demi-finale. Ce qui ne l’a pas empêché de bien profiter de sa quinzaine parisienne et des plaisirs de la ville.

 

 

 

S’il n’a pas gagné, le Suisse a encore été très performant sur le court, capable de superbes coups de génie…

 

 

…et de scènes cocasses, comme cet échange avec un ramasseur de balles pendant une interruption, histoire de ne pas se refroidir les muscles.

 

 

On dirait presque du Djoko…

 

5- Serena Williams (/).

 

Elle était vraiment heureuse à Paris pendant la quinzaine de Roland Garros, Serena Williams. Bien installée dans un luxueux hôtel de la capitale française, s’amusant même des mauvaises conditions météos…

 

 

…profitant des petits plaisirs de la vie offerts par l’établissement…

 

 

…et puis la tuile : un jeu pas vraiment au point, une finale manquée face à Muguruza, le record de Steffi Graf toujours pas égalé… et en plus de tous ces tracas sportifs, la mort de son idole, Mohamed Ali.

 

 

Sale début du mois de juin, décidément. Vivement des jours meilleurs.

 

6- Taylor Fritz (NE).

 

Eliminé dès le premier tour à Paris, Taylor Fritz a tout de même bien profité de son passage dans la capitale du romantisme en demandant en mariage sa copine de longue date. Elle a dit oui, devant la Tour Eiffel, la classe !

 

 

Pour autant, l’espoir américain ne semblait  pas mécontent de dire au-revoir à Paris et à sa terre battue…

 

 

7- Dominic Thiem (NE).

 

C’était assez prévisible, la révélation du tournoi masculin cette année s’appelle Dominic Thiem. Retenez bien son visage car sa carrière est partie pour durer longtemps et pour être sacrément belle.

 

 

Retenez aussi son jeu, vraiment impressionnant, tout en parpaings. David Goffin en a fait les frais en quart…

 

 

…et même Djokovic en demi-finale. Le Serbe a d’ailleurs salué le jeu produit par son adversaire, même si l’Autrichien est apparu encore un peu tendre pour dominer le numéro 1 mondial en demi-finale.

 

 

8- Kiki Bertens (NE).

 

Côté féminin, la révélation s’appelle Kiki Bertens. Une Hollandaise qui a amené un vent de fraîcheur dans une édition de Roland Garros humide. Ses compatriotes supporters ont pu apprécier la superbe performance réalisée par leur joueuse…


…sans nul doute la plus belle de sa carrière jusqu’à présent, avec un dernier carré atteint à Paris. Ça valait bien quelques selfies aux couleurs du pays.

 

 

Chapeau, Kiki !

 

9- John McEnroe (NE).

 

L’incontournable John McEnroe était très présent à Roland Garros cette année. Il s’est démultiplié pour faire plaisir à ses fans…

 

 

Donnant même un petit concert pour la We Are Tennis Fan Academy.

 

 

L’Américain a également joué les journalistes.

 

 

Enfin, on l’a vu en tribune comme conseiller du Canadien Milos Raonic, mais également à la télé, où il a notamment interpelé le boss du tournoi, Guy Forget, pour l’aider à monter un toit sur le court central.

 

 

Le douzième homme du tournoi, immanquablement.

 

10- Samantha Stosur (NE).

 

C’était l’une des grosses cotes du tournoi féminin cette année : le retour en grâce de Samantha Stosur, dix ans après son sacre Porte d’Auteuil. Il faut dire que l’Australienne de 32 ans est arrivée à Paris en forme et… sacrément musclée.

 

 

De quoi asséner de méchants coups droits à ses adversaires.

 

 

Au final, Stosur s’est hissée jusqu’en demi-finale, seulement battue par la future vainqueur du tournoi Garbine Muguruza. Ce fan a dû apprécier la performance de sa favorite.

 

 

11- Aga Radwanska (-9).

 

Au début du tournoi, Radwanska avait le sourire, tout avait l’air d’aller bien.

 

 

Et puis patatras, la glissade et l’élimination prématurée dès le quatrième tour face à la Bulgare Pironkova…

 

 

Une déception pour la numéro 2 mondiale et un coup de colère envers les organisateurs de Roland-Garros, accusés de faire jouer certains matchs sous une pluie bien trop importante. Remontrance légitime ou réaction de mauvaise perdante ? Le débat reste ouvert…

 

12- Nick Kyrgios (-3).

 

L’autre polémique de la semaine a évidemment concerné Nick Kyrgios qui, à peine avait-il quitté Paris sans franchement y briller, a annoncé sa décision de ne pas participer en Jeux Olympiques. La raison ? Un désaccord avec le comité olympique australien, qui aurait demandé au tennisman de surveiller son attitude pour éviter tout risque de débordement à Rio…

 

 

C’est d’autant plus moche que Kyrgios est un vrai passionné de sport, et pas seulement de tennis, comme en atteste ses nombreux tweets au sujet de la finale de NBA entre Cleveland et les Warriors.

 

 

Autre preuve de son amour pour le sport, l’hommage rendu à Mohamed Ali, avec une citation du champion qui inspire forcément le bad boy du tennis actuel…

 

 

13- Benoît Paire (-1).

 

Des nouvelles de Benoît Paire, ça vous intéresse ? Ne vous inquiétez pas pour lui, il a l’air d’avoir digéré son élimination prématurée à Roland-Garros…

 

 

Non vraiment, n’insistez pas, le Français a vraiment la forme et a l’air plutôt serein…

 

 

 

14- Maria Sharapova (NE).

 

Il semblerait que Maria Sharapova continue de suivre l’actualité du tennis féminin, dont elle est exclue depuis plusieurs mois maintenant. En atteste ce message subliminal en réaction à la victoire de Garbine Muguruza face à Serena Williams.

 

 

A voir cette photo de la Russe un brin fatiguée, il semble qu’elle continue de s’entraîner dur avant un possible retour à la compétition.

 

 

En attendant, c’est son chien qui a l’air de lui apporter le plus de réconfort.

 

 

15- Robin Haase (NE).

 

Le troll de la semaine pour finir. Il n’était pas à Paris mais à Prostejov en République Tchèque, à l’occasion d’un tournoi Challenger. Robin Haase, visiblement agacé des gémissements de son adversaire, le Chilien Gonzalo Lama, lors de chaque coup de raquette, a fini par l’imiter en plein échange. Une moquerie qui n’a pas du tout plu à l’arbitre, ce dernier a décidé de sanctionner le Néerlandais en attribuant le point à son adversaire.

 

 

Vrai que ce n’est peut-être pas très sympa ni correct mais qui n’a pas rêvé de faire pareil en entendant certains joueurs ou joueuses en plein effort ?

 

Sorties :

 

Nadal, Brown, Lim, Tsonga, Schiavone, Zverev, Robert

 

Par Régis Delanöe

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?