Accueil Mag Article

Serena Williams a du chien !

Un nouveau titre dans un Masters 1000 à Rome mais surtout un repas pour chien avalé et (difficilement) digéré : Serena Williams mérite évidemment la première place du classement décalé de la semaine.

Un nouveau titre dans un Masters 1000 à Rome mais surtout un repas pour chien avalé et (difficilement) digéré : Serena Williams mérite évidemment la première place du classement décalé de la semaine, devant les deux finalistes du même tournoi chez les hommes, Andy Murray et Novak Djokovic.

 

1- Serena Williams (+11).

 

Quand Serena veut, elle peut. Si le générique de fin de l’immense carrière de l’Américaine approche et qu’elle semble de moins en moins concernée par le tennis, il n’empêche qu’elle reste la meilleure joueuse du circuit et qu’elle est capable de le prouver n’importe quand. Comme à Rome, où elle a battu en finale sa compatriote Madison Keys pour conquérir son 70e trophée WTA.

 

 

Ce qui mérite bien un selfie devant le parterre de journalistes.

 

 

Serena Williams a encore proposé un très gros niveau de jeu à Rome, ce qui est de bon augure au moment de défendre son titre à Roland-Garros.

 

 

Mais la numéro 1 mondiale n’a pas seulement fait l’actu pour son niveau de tennis la semaine dernière : à Rome, elle a eu la drôle d’idée de tester le repas pour… chien proposé en room service dans son hôtel. Et elle a eu l’idée de filmer le résultat pour expliquer que ça l’avait rendu malade…

 

 

Malade… comme un chien.

 

2- Andy Murray (+5).

 

L’Ecossais a débuté la semaine dernière en annonçant qu’il se séparait de son entraîneur Amélie Mauresmo, d’un « commun accord ». Dommage, ça semblait bien coller pourtant entre eux.

 

 

Cela étant, que la Française ne le prenne pas mal mais cette séparation a tout de suite souri à Murray, qui décroche une victoire de prestige à Rome en réussissant la performance de dominer Novak Djokovic en deux sets secs en finale d’un Masters 1000 (6/3, 6/3).

 

 

Pas mal comme cadeau d’anniversaire !

 

 

Désormais âgé de 29 ans, Murray en a profité pour faire faire une balade nocturne dans les rues de Rome à son joli trophée, celui de la revanche une semaine après la victoire du Serbe à Madrid.

 

 

3- Novak Djokovic (-2).

 

Djoko, justement, parlons-en : s’il s’est finalement incliné en finale, ce qui est rare, en deux petits sets, ce qui est encore plus rare, il semble avoir néanmoins apprécié sa semaine romaine.

 

 

Même si quand même, ça fait bizarre de la voir tenir « seulement » le trophée du finaliste entre les mains. Attention, image rare !

 

Il faut dire qu’on a connu le Serbe plus à son aise sur la terre battue, en tout cas moins maladroit : en plus d’une petite glissade sans conséquence en finale, il y a eu cette petite blessure qu’il s’est auto-infligée en tapant sa raquette contre le talon… Fail.

 

 

Allez, gardons le positif quand même : Djokovic est parvenu à écarter Rafael Nadal en demi-finale en produisant un très beau tennis.

 

 

Vivement Roland-Garros !

 

4- Lucas Pouille (NE).

 

Attention, star montante ! Lucas Pouille a fait sensation la semaine passée à Rome en se hissant pour la première fois de sa très jeune carrière dans le dernier carré d’un Masters 1000. Ok, il a bénéficié en quart de l’abandon de Juan Monaco mais il a tout de même réussi au tour précédent à se débarrasser d’un spécialiste de la terre battue, l’Espagnol David Ferrer. Alors forcément, un tel exploit attire l’attention des médias et suscite la curiosité.

 

 

Le Français peut également compter sur le soutien de sa plus grand fan, la Suissesse Timea Bacsinszky.

 

 

5- Rafael Nadal (-1).

 

Même s’il a perdu son quart de finale contre Novak Djokovic, Rafael Nadal a encore prouvé qu’il était en forme sur terre battue, au moment d’aborder le grand rendez-vous à Roland-Garros, multipliant les hots shots.

 

 

A l’occasion du tournoi italien, une photo toute mimi a ressurgi sur les réseaux sociaux d’un Nadal jeunot, accompagné de Flavia Pennetta.

 

 

Et puis bien sûr, Nadal a eu droit à son maillot du maître des lieux à Rome, le légendaire Francesco Totti.

 

 

6- Nick Kyrgios (+4).

 

Plus fort encore que Nadal, Nick Kyrgios a carrément eu l’honneur de taper quelques balles avec le capitaine romain Francesco Totti. La classe.

 

 

Pour ce qui est du vrai tournoi de Rome, pas la partie exhibition, Kyrgios peut se montrer satisfait de son niveau, qui progresse : défaite avec les honneurs face à Nadal (7/6 2/6 4/6), malgré quelques coups de génie comme celui-ci.

 

 

7- Maria Sharapova (-5).

 

Toujours suspendue, Maria Sharapova sera entendu ce mercredi à Londres par la fédération internationale de tennis. Elle aura l’occasion de s’expliquer concernant son contrôle positif au meldonium survenu à l’Open d’Australie.

 

 

Une chose est certaine : le circuit commence à manquer à la Russe. Et inversement.

 

 

Dans un tweet posté la semaine dernière, Sharapova a rappelé que c’est elle qui était la tenante du titre du tournoi de Rome. Et oui, mais quand le chat n’est pas là, les souris dansent…

 

 

En attendant un possible retour à la compétition d’ici la fin de la saison, Sharapova continue de s’entraîner et de travailler le foncier par la pratique de la course à pied.

 

 

8- Madison Keys (NE).

 

Attention événement : ça faisait des années qu’une finale d’un tournoi majeur du circuit WTA n’avait pas opposé une Américaine à une autre Américaine. Si la présence à cette finale de Serena Williams était attendue, ce n’était pas le cas de sa compatriote Madison Keys, tout heureuse bien que battue lors de cet ultime match de sa semaine romaine.

 

 

Il s’agissait seulement de la troisième finale disputée en simple par Madison Keys sur le circuit, la plus prestigieuse après celle gagnée à Eastbourne en 2014 et celle perdue à Charleston il y a un an. Une finale obtenue grâce notamment à une très belle performance en demi-finale face à Garbine Muguruza.

 

 

Elle semble heureuse, Madison Keys. Épanouie comme tout, ça fait plaisir.

 

 

9- Blaz Rola (NE).

 

Le très gros coup de la semaine, limite paranormal, nous vient du tournoi Challenger d’Heilbronn en Allemagne : il est signé du Slovène Blaz Rola, avec ce 360 degrés pour exécuter un amorti parfait qui surprend complètement son adversaire Nikoloz Basilashvili.

 

 

En revanche, c’est quand même Basilashvili qui s’est imposé (6/7 6/3 7/6).

 

10- Shia LaBeouf (NE).

 

L’info tennis et ciné de la semaine : la rivalité mythique entre Björn Borg et John McEnroe va être portée à l’écran. Pour jouer le rôle de l’enfant terrible du tennis, il fallait un bad boy d’Hollywood et c’est évidemment ce diable de Shia LaBeouf qui s’y colle. Comme une évidence, pas seulement de caractère mais aussi (un peu) physique.

 

 

 

Le film sera réalisé par Janus Metz, avec l’acteur suédois Sverrir Gudnason dans le rôle de Borg. Sortie prévue courant 2017.

 

11- David Goffin (NE).

 

Dis David, c’est quoi la réaction la plus appropriée quand on gagne un match 6/0 6/0 face à Tomas Berdych en huitième de finale d’un tournoi ?

 

 

Le Belge continue donc sa progression, même s’il a fini par s’incliner en quart de finale à Rome, battu par le futur vainqueur Andy Murray.

 

 

A priori, Goffin a encore des rêves plein la tête. Tennistiques ? On vous laisse spéculer…

 

 

12- Garbine Muguruza (NE).

 

Semaine intéressante pour Garbine Muguruza sur la terre battue de Rome, avec une demi-finale à la clé et un niveau de jeu retrouvé après un début de saison 2016 très délicat.

 

 

De quoi retrouver le sourire, évidemment.

 

 

 

N’empêche, l’Espagnole a l’air impatiente de déjà changer de surface…

 

 

13- Flavia Pennetta (NE).

 

La récente retraitée des courts a été honorée chez elle à Rome. Alors forcément, il y a eu de l’émotion.

 

 

Pennetta a même reçu les hommages de certaines de ses ex rivales et copines du circuit.

 

 

 

Elle a aussi pu faire son petit selfie avec la star locale Francesco Totti.

 

 

14- Alexander Zverev (NE).

 

Le câlin de la semaine, il est signé du gentil Alexander Zverev.

 

 

En revanche, ça n’a pas suffi au jeune Allemand pour s’imposer face à Roger Federer (victoire du Suisse 6/3 7/5) au second tour du tournoi romain. Reste que Zverev continue de progresser avec précédemment un beau succès au premier tour du tournoi de Rome face à

Grigo Dimitrov (6/1 6/4).

 

 

15- Caroline Wozniacki (-10).

 

On ne voit plus tellement Wozniacki sur un court de tennis et avouez que c’est bien dommage…

 

 

Pour ne pas se faire oublier, la Danoise a joué au jeu des questions/réponses avec ses fans via Twitter. L’occasion d’apprendre que c’est l’US Open son tournoi du Grand Chelem préféré…

 

 

…qu’elle aimerait un jour aller en Alaska…

 

 

…et que les projets de mariage, ce n’est pas pour tout de suite.

 

 

Allez, un dernier cliché avec « môman » Wozniacki.

 

 

Bonne semaine !

 

Sorties :

 

Ivanovic, Halep, Cibulkova, Del Potro, Tomic, Delbonis, Mergea, Monfils

 

Par Régis Delanoë

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?