Accueil Mag Article

Champagne pour Azarenka

Au programme de la semaine tennis, l’épilogue du tournoi de Miami, avec la belle victoire d’Azarenka, malgré son pied en sang, et de l’inévitable Djokovic, qui s’est même permis une excursion à la plage.

Au programme de la semaine tennis, l’épilogue du tournoi de Miami, avec la belle victoire d’Azarenka chez les filles, malgré son pied en sang, et de l’inévitable Djokovic chez les garçons, qui s’est même permis une excursion à la plage. Demi-finaliste en Floride, la Suissesse Timea Bacsinszky complète le podium.

 

1- Victoria Azarenka (NE).

 

Allez, cette fois, c’est bien reparti pour la Biélorusse, qui n’avait plus gagné un tournoi majeur sur le circuit depuis Cincinnati en 2013 et qui vient coup sur coup de s’imposer au BNP Paribas Open d’Indian Wells puis à Miami ! La double performance méritait bien la pause, sur le sable floridien, une bouteille à la main…

 

 

…et plus classiquement sur le court central après son succès en finale à Miami face à Svetlana Kuznetsova (6/3 6/2).

 

 

Pour s’imposer, Azarenka n’a pas ménagé sa peine, s’entraînant dur…

 

 

…et allant jusqu’à saigner du pied droit.

 

 

Pendant la quinzaine floridienne, Azarenka a aussi prouvé qu’elle était actuellement l’une des filles les plus populaires de la WTA, recevant de nombreux soutiens…

 

 

 

…y compris celui du célèbre bulldog Manny the Frenchy, qui compte plus de 22 000 fans sur Twitter…

 

 

2- Novak Djokovic (+1).

 

La moisson de records se poursuit pour l’intouchable numéro 1 mondial : sixième titre à Miami, comme Agassi en son temps, quatrième doublé avec le BNP Paribas Open d’Indian Wells, dont le troisième consécutif, 63e titre sur le circuit ATP, le 28e dans un Masters 1000 (un de plus que le précédent record de Rafael Nadal) et le quatrième cette saison (en cinq tournois disputés). L’orgie a un nom : Djokovic.

 

 

 

À Miami, Novak Djokovic a même pu se permettre une petite sortie à la plage, en touriste.

 

 

Il a aussi eu le temps de rencontrer l’international brésilien de football, Kaka, qui évolue en MLS dans la ville voisine d’Orlando.

 

 

« Je suis très motivé à l’idée de commencer la saison sur terre battue, a-t-il déclaré après sa victoire en finale face à Nishikori (6/3 6/3). J’espère qu’elle se terminera avec la couronne à Paris. » Le seul tournoi qui se refuse pour le moment à l’ogre.

 

3- Timea Bacsinszky (NE).

 

Et la palme de la joueuse la plus rayonnante actuellement sur le circuit WTA est attribuée à… Timea Bacsinszky. La Suissesse n’en finit pas de faire l’unanimité par sa gentillesse et sa joie de vivre, que ce soit auprès de ses adversaires, du public ou de ses compatriotes.

 

 

 

 

À Miami, son parcours sportif fut également très beau puisque Bacsinszky s’est hissée jusqu’en demi-finale, seulement battue par Kuznetsova (7/5 6/3). De bon augure alors que se profilent les tournois sur terre battue, sa surface préférée.


Pour rappel, Bacsinszky figurait dans le dernier carré des derniers Internationaux de France, seulement dominée en demi-finale par la future vainqueur Serena Williams.

 

4- Kei Nishikori (NE).

 

Bonne quinzaine floridienne pour le n°6 mondial, arrivé jusqu’en finale mais très logiquement (et largement) dominé dans l’ultime match par Novak Djokovic en deux petits sets.

 

 

Nishikori signe tout de même sa treizième défaite de suite face à un membre du Top 5. C’est fâcheux, même si ça lui va bien la couronne sur la tête.

 

 

Le complexe d’infériorité du Japonais face aux « gros » ne doit pas faire oublier qu’il est désormais installé lui aussi parmi les meilleurs du circuit.

 

 

En tout cas, il a assurément plus d’allure raquette en main que sur un vélo.

 

 

5- Svetlana Kuznetsova (NE).

 

C’est une belle petite surprise de voir la Russe de bientôt 31 ans se hisser jusqu’en finale de ce tournoi majeur de Miami.

 

 

Si elle n’a rien pu faire face à Azarenka, Svetlana Kuznetsova a régalé le public floridien de quelques jolis coups….

 

 

 

…et lance idéalement la saison de terre battue. Sa seule victoire en Grand Chelem, c’était à Paris en 2009 face à sa compatriote Dinara Safina.

 

6- Rafael Nadal (+3).

 

Loin des courts, pas loin du cœur pour Rafael Nadal, aperçu la semaine dernière à Barcelone où il s’est rendu au Camp Nou pour rendre un dernier hommage à l’idole du peuple blaugrana Johan Cruyff. Le Hollandais a notamment entraîné l’oncle du Majorquin, Miguel Angel Nadal.

 

 

Nadal était aussi indirectement à Wimbledon la semaine dernière : une carte postale envoyée enfant par le champion au tournoi anglais figure parmi les pièces les plus originales du musée du tournoi.

 

 

7- Barack Obama (NE).

 

Comme il est de coutume, les festivités de Pâques ont été l’occasion d’une porte ouverte à la Maison Blanche. Le maître des lieux, en chemise décontractée, a notamment accueilli deux illustres champions de tennis américain. L’un récemment retraité, James Blake.

 

 

L’autre est l’avenir du tennis US sur le circuit WTA : Sloane Stephens.

 

 

Swag en toute circonstance, quand même…

 

 

8- David Goffin (NE).

 

Il est discret le Belge, mais il monte clairement en puissance : deux semaines après sa première demi-finale en tournoi majeur au BNP Paribas Open d’Indian Wells, le voilà qui récidive à Miami.

 

 

Avec cette double performance, David Goffin entre dans l’histoire du tennis belge.


En attendant mieux ? L’actuel 13e joueur mondial semble en tout cas avoir toutes les cartes en main pour intégrer le top 10 d’ici la fin de la saison.

 

9- Maria Sharapova (-1).

 

Sharapova privée de circuit ? La Russe n’a pas l’air de s’en faire, mais alors pas DU TOUT.

 

 

Et malgré la tourmente, elle continue de bénéficier du soutien de ses fans.


Maria Sharapova continue aussi de faire la joie des paparazzis, comme ici au Mexique où elle a passé quelques jours de vacances avec l’actrice américaine Chelsea Handler.

 

 

10- Gaël Monfils (NE).

 

« Je paierai mon billet pour le voir jouer. » Le compliment est signé Novak Djokovic et s’adresse à Gaël Monfils, au jeu toujours aussi spectaculaire.

 

 

Le Français sait amuser la galerie, y compris aux entraînements.

 

 

Et s’agissant de bien figurer hors des courts, il sait  faire aussi, que ce soit en tenue de ville…

 

 

…ou en t-shirt.

 

 

11- Grigor Dimitrov (NE).

 

À Miami, Dimitrov a fait du Dimitrov : flamboyant au troisième tour face à Andy Murray puis battu avec les honneurs dès le match suivant face à Gaël Monfils.

 

 

C’est frustrant car on sent qu’il ne manque pas grand-chose au Bulgare pour venir titiller durablement les meilleurs. Un peu comme Gasquet en fait… En tout cas, Dimitrov a eu l’air tout de même satisfait du temps passé en Floride.

 

 

Place à la saison sur terre battue désormais.

 

12- Nick Kyrgios (-1).

 

Kyrgios lui aussi a fait du Kyrgios : du très bon…

 

 

…mais aussi encore trop souvent du très agaçant.

 

 

Cela étant, inutile de plaindre l’Australien, qui a l’air plutôt épanoui dans la vie en ce moment : heureux en couple et plus populaire que jamais auprès de la gente féminine.

 

 

Le style bad boy, ça fonctionne donc encore.

 

13- Pierre-Hugues Herbert (NE).

 

Ils sont là les petits Français ! Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut s’offrent un deuxième titre majeur de suite : après le BNP Paribas Open d’Indian Wells, nouvelle victoire à Miami face à Raven Klaasen (Afrique du Sud) et Rajeev Ram (USA). La classe.

 

 

 

En Floride, les deux Tricolores se sont bien amusés et ont rencontré un compatriote bien connu, l’ancien golfeur pro Thomas Levet.

 

 

Le duo fonctionne tellement bien qu’il offre une alternative crédible à Yannick Noah pour ses prochaines compositions d’équipe en Coupe Davis par BNP Paribas.

 

14- Eugenie Bouchard (-7).

 

Quoi de neuf avec Bouchard ? La Canadienne aime les cadrages un peu bizarres. Aaaah, les artistes…

 

 

 

 

Sportivement au fond du trou depuis déjà pas mal de mois, Eugenie a enfin décidé de se secouer les puces et aurait fait le choix de s’entraîner de nouveau avec Nick Saviano, le coach de tous ses succès jusqu’à la tumultueuse séparation fin 2014.

 

 

Cinquième mondiale en octobre 2014, la Canadienne figure actuellement au 45e rang à la WTA…

 

15- Alexandre Sidorenko (NE).

 

Le point de la semaine est signé Alexandre Sidorenko au Challenger de Saint-Brieuc, en Bretagne. L’ancien espoir du tennis français, désormais âgé de 28 ans, remporte le tournoi face à Igor Sijsling mais s’est surtout fait remarquer en quart de finale avec cette inspiration géniale.

 

 

Sorties :

 

Serena Williams, Murray, Tsonga, Federer, Wozniacki, Radwanska, Pennetta, Dzumhur, Troicki

 

Par Régis Delanöe

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?