Accueil Mag Article

Juan Martin Del Potro, retour gagnant

S’il n’est pas parvenu jusqu’en finale, Juan Martin Del Potro a marqué les esprits pour son grand retour à la compétition. De quoi occuper la première place du classement décalé de la semaine.

S’il n’est pas parvenu jusqu’en finale pour son grand retour à la compétition, Juan Martin Del Potro a marqué les esprits sur les courts comme en dehors, après de longs mois d’absence. De quoi occuper la première place du classement de la semaine, devant un Nick Kyrgios dévastateur à Marseille et une Caroline Wozniacki casseuse d’Internet avec ses photos sur la plage en bikini.

 

1- Juan Martin Del Potro (+7).

 

Il est de retour. Enfin ! Après onze mois de convalescence suite à une opération au poignet et une saison 2015 quasi blanche, Juan Martin Del Potro est revenu sur le circuit avec une participation au tournoi de Delray Beach aux Etats-Unis. Forcément, ça réjouit ses fans.

 

 

L’Argentin a communiqué partout sa joie de redevenir un tennisman de haut niveau. Sur le court mais aussi dans sa chambre d’hôtel…

 

 

…au vestiaire…

 

 

…et même… sous cadre !

 

 

Il a surtout montré qu’il n’avait rien perdu de son talent en se hissant jusqu’en demi-finale, seulement battu par le futur vainqueur du tournoi Sam Querrey. Une performance très encourageante. En espérant que le poignet tienne bon cette fois…

 

2- Nick Kyrgios (NE).

 

Coupe de force de Nick Kyrgios à Marseille avec un premier trophée glané pour lui sur le circuit ATP. L’Australien a dominé le Croate Marin Cilic en finale (6/2 7/6).

 

 

Cette semaine, Kyrgios a concassé ses adversaires un à un à l’aide de sa puissance. Richard Gasquet, éliminé en quart, a notamment essuyé la foudre lors du dernier jeu de leur rencontre, conclu par quatre aces consécutifs !

 

 

Un tournoi gagné à 20 ans et 9 mois : sur le circuit actuel, seuls Milos Raonic et Bernard Tomic ont fait mieux.

 

 

Une perf’ qui vaut forcément les félicitations de son bienveillant capitaine de Coupe Davis par BNP Paribas, Lleyton Hewitt. La relève est bel et bien là, il peut être soulagé.

 

 

Prochain objectif de l’Australien : Dubaï dès cette semaine.

 

 

3- Caroline Wozniacki (NE).

 

La Danoise n’était pas sur les courts cette semaine mais sur papier glacé et a fait forte impression avec une séance de body painting pour Sports Illustrated. Wow.

 

 

 

Un shooting photos digne des mannequins les plus réputées de la planète et un exercice loin de son quotidien de joueuse de tennis mais qui semble pas mal lui plaire…

 

 

 

Côté tennis néanmoins, il a vite fallu se remettre à l’entraînement et oublier strass et paillettes. Un retour sur les courts avec un sparring partner de luxe en la personne de Garbine Muguraza. Forfait à Dubaï, Wozniacki est en revanche bien présente pour disputer le tournoi de Doha cette semaine.

 

 

4- Benoit Paire (+10).

 

Il était bien cette semaine le Français, chez lui à Marseille, dans son environnement, avec ses proches…

 

 

Alors forcément ça lui a réussi : après un début de saison très compliqué, Benoît Paire le diesel a enfin passé la seconde et réussi l’une de ses plus belles performances : éliminer Stan Wawrinka en quart de finale. De quoi rendre fou le Suisse.

 

 

Une grosse débauche d’énergie qu’il a payée lors du match suivant, perdant en demi-finale face à Marin Cilic. Pas grave, le voilà rassuré : il faudra encore compter sur Paire l’inclassable cette saison. Au programme cette semaine, le tournoi de Sao Paulo après un long voyage vers le Brésil.

 

 

5- Sam Querrey (NE).

 

Il est celui qui a mis fin au conte de fée de Del Potro : Sam Querrey a dominé l’Argentin en demi-finale du tournoi de Delray Beach et ne s’est pas arrêté là puisqu’il a ensuite dominé son compatriote Rajeev Ram en finale (6/4 7/6). C’est un huitième trophée en carrière pour l’Américain de 28 ans… pas forcément le plus beau.

 

 

Pas grave, Querrey ramène aussi quelques autres bons souvenirs de sa semaine à Delray Beach : un petit canard en plastique…

 

 

…et la joie des fans.

 

 

6- Sara Errani (NE).

 

Belle semaine italienne sur le circuit féminin avec tout d’abord la victoire de Sara Errani au tournoi de Dubaï. Elle s’est facilement débarrassée de la Tchèque Strycova en finale (6/0 6/2). Avec quelques jolis coups au passage.

 

 

En récompense, un joli chèque bien sûr, et… ce qui ressemble à une grosse lampe magique en guise de trophée.

 

 

Un vœu, Sara ? Peut-être garnir encore un peu plus ce palmarès déjà bien conséquent ? Il s’agit en effet du neuvième tournoi WTA remporté par l’Italienne dans sa carrière, en neuf lieux différents.

 

 

7- Francesca Schiavone (NE).

 

Belle semaine italienne sur le circuit féminin, épisode deux : Francesca Schiavone s’est également imposé, à Rio en dominant l’Américaine Shelby Rogers en finale, non sans frayeur au démarrage (2/6 6/2 6/2).

 

 

Sympa, l’Italienne avait prévu un discours de victoire en V.O pour le public brésilien.

 

 

Et visiblement, sa victoire ne l’a pas empêchée de bien profiter de sa semaine sur place…

 

 

8- Pablo Cuevas (NE).

 

Rio toujours, chez les hommes cette fois : c’est Pablo Cuevas, le spécialiste de la terre battue, qui domine le tableau masculin avec un dernier adversaire éliminé en finale, l’Argentin Guido Pella.

 

 

En demi-finale, Cuevas avait réussi à éliminer un Rafael Nadal toujours en manque de confiance. Il a rendu fou l’Espagnol avec une palette de coups très complète.

 

 

Il est cool l’Uruguayen, serein. Un sacré faire-valoir en perspective pour le prochain tournoi de Roland-Garros.

 

 

9- Novak Djokovic (+2).

 

Des nouvelles du numéro un mondial : tout roule pour Djoko, qui s’amuse dans la piscine de Dubaï en attendant de retrouver la compétition.

 

 

Un cliché forcément inspirant.

 

 

Sinon, au Brésil, le Serbe est désormais incontournable et indissociable de son grand rival Roger Federer. Les deux se sont retrouvés sur un char de carnaval pour un drôle de baiser un peu kitsch.

 

 

10- Sergiy Stakhovsky (NE).

 

Le coup de la semaine est signé Stakhovsky, avec cet incroyable lob face à Stan Wawrinka au tournoi de Marseille.

 

 

L’Ukrainien a néanmoins perdu logiquement face au Suisse. Et a aussi perdu son entraîneur Fabrice Santoro, qui a annoncé sur Twitter la fin de leur collaboration.

 

 

Ce qui a suscité chez Stakhovsky une foule de sentiments contraires, comme le montre cette série d’émoticônes…

 

 

A moins que ce ne soit de l’ukrainien ?

 

11- Andy Murray (-6).

 

Murray est papa, on le savait depuis quelques jours déjà mais on ignorait jusqu’à présent tous les détails de ce nouveau-né. C’est désormais officiel, c’est une fille, elle s’appelle Sophia Olivia et pesait 3,9 kg à la naissance. Papa Murray a néanmoins dû vite reprendre l’entraînement pour les prochaines échéances et se plier à l’exercice des selfies avec les fans.

 

 

Certainement prise d’un accès de nostalgie, la propre mère d’Andy a sorti des archives familiales un cliché de son père, donc le grand père d’Andy Murray, ancien footballeur de haut niveau en Ecosse. La ressemblance est saisissante !

 

 

Cette semaine, on a aussi fêté les dix ans de la première victoire sur le circuit de Murray : c’était à San Jose en Californie avec une victoire en finale face à Hewitt, le 19 février 2006.

 

 

Dieu que le temps passe vite…

 

12- Maria Sharapova (+3).

 

Que serait une semaine de tennis sans photos de Sharapova ? On se le demande. Une chose est sûre : cette semaine encore on a été servi.

 

 

 

 

13- Dustin Brown (-10).

 

Dustin Brown ne s’arrête plus de faire des coups improbables. Nouvel épisode, cette fois sur le circuit Challenger en Pologne.

 

 

En fait l’Allemand est en passe de devenir le premier Harlem Globetrotter du tennis. Spectacle total !

 

14- Nigel Sears (NE).

 

L’anecdote de la semaine : vous vous souvenez combien le beau-père de Murray et entraîneur d’Ivanovic, Nigel Sears, avait fini mal en point en Australie ? Evacué sur une civière des tribunes du tournoi de Melbourne ? On craignait le pire pour sa santé. Il a révélé cette semaine qu’en fait ce gros coup de chaud était simplement la cause d’un sushi pas frais qu’il avait mal digéré. Heureusement pour le cuistot qu’il n’a pas révélé l’adresse, ça lui aurait fait une drôle de mauvaise publicité…

 

 

15- Johanna Konta (NE).

 

La peste de la semaine : Johanna Konta a été l’une des révélations de ce début de saison en se hissant jusqu’en demi-finale du tournoi de Melbourne, ce qui lui a valu les honneurs des médias locaux. Pour sa première grande télé, l’Anglaise se serait montrée assez désagréable avec le présentateur vedette, n’hésitant pas à qualifier ses questions d’ennuyeuses… Ambiance.

 

 

Tiendrait-on la Kyrgios au féminin ? Konta semble en tout cas avoir un joli égo et a surtout retenu de ce passage télé la façon dont elle était habillée.


Gare aux chevilles quand même, Johanna…

 

Sorties :

 

Raonic, Bencic, Thiem, Venus Williams, Bouchard, Klizan, Vinci, Nishikori, Nadal

 

Par Régis Delanoë

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?