Accueil Mag Article

Top 10 : Les records que Roger Federer ne détient pas (encore ?)

Plus de 97 millions de dollars gagnés sur le circuit, 17 titres du Grand Chelem, 302 matches gagnés dans des tournois majeurs… Le roi Roger Federer détient tellement de records qu’on se demande parfois s’il lui en reste à décrocher. La réponse

Plus de 97 millions de dollars gagnés sur le circuit, 17 titres du Grand Chelem, 302 matches gagnés dans des tournois majeurs et autant de semaines passées à la tête du classement ATP, etc, etc… Le roi Roger Federer détient tellement de records qu’on se demande parfois s’il lui reste encore quelques défis à relever. Il a fallu réfléchir, parfois aller chercher un peu loin, mais il en reste bien quelques-uns…

 

1/ Nombre de titres : à 21 titres de Connors

 

C’est l’Himalaya du tennis. Une forteresse a priori imprenable. Pour rattraper les 109 titres de Jimmy Connors, seul joueur à avoir franchi la centaine lors de l’ère Open, il faudra sans doute s’y mettre à plusieurs. Roger Federer est, avec 88 trophées, à 21 titres d’y arriver seul. Petit calcul : s’il décide de jouer encore la saison prochaine, il a de bonnes chances de rejoindre Ivan Lendl, deuxième avec 94 trophées. En admettant que son rendement ne va pas aller en s’améliorant, et sachant qu’il a mis quatre ans et demi à remporter ses 21 derniers titres, il lui faudra au moins six saisons ou plus pour gagner les 21 prochains. Voilà qui nous ramènerait à… 2021, l’année de ses 40 ans.   

 

2/ Nombre de matches gagnés : à 187 victoires de Connors

 

Heureusement, ce n’est pas le nombre de matches gagnés en carrière qui détermine la place laissée dans l’histoire. Si c’était le cas, ça ferait un peu désordre puisque David Ferrer serait au-dessus de Björn Borg. Mais Roger Federer appréciera sans doute de savoir que son bilan comptable sera bientôt meilleur que celui d’Ivan Lendl. Ce sera certainement pour courant mars puisqu’il ne lui manque que 4 victoires pour rejoindre le Tchèque, qui a fini sa carrière à 1071 matches gagnés. Devant eux, en première position, on retrouve bien sûr Jimmy Connors qui a gagné son 1254è et tout dernier match à Halle à l’âge de 42 ans. Pour y parvenir, il manque donc à Federer 187 victoires, soit exactement l’équivalent de trois saisons celle de 2015 (durant laquelle il a remporté 63 matches).

 

3/ Nombre de matches joués : à 225 matchs de… Connors

 

Même topo concernant le nombre de matches disputés en carrière, Federer sera bientôt le dauphin de Connors, leader a priori intouchable. Après avoir dépassé Edberg (1071 matches en carrière), McEnroe (1073), Agassi (1144), et Vilas (1215), Federer (1307 pour l’instant) n’a plus que trois pas à faire pour doubler Ivan Lendl (1310), mais encore 225 (soit environ trois années pleines sur le circuit) pour rattraper Connors.

 

4/ Nombre d’années de suite dans le Top 10 : tenir jusqu’en 2019

 

De 1973 à 1989, Jimmy Connors a toujours terminé l’année dans le Top 10, soit 17 saisons de suite. Si l’on tient compte du fait qu’il était déjà parmi les meilleurs joueurs du monde en 1972, donc un an avant la création du classement ATP, il faudrait même écrire 18 !  Voilà qui laisse Federer assez loin de ce record, lui qui en est à 14 saisons de suite dans le Top 10. Sera-t-il encore dans le Top 10 en 2019, quand les Kyrgios, Zverev, Coric, ou Fritz auront tous entre 20 et 25 ans ?

 

5/ Meilleur ratio victoires / défaites sur une saison : prier pour une série de miracles

 

Si Novak Djokovic est enlevé par des extra-terrestres, si Rafael Nadal continue de se faire lyncher par tout le circuit, si Andy Murray reste l’éternel second, si la jeune génération se contente éternellement de manger les miettes, et si Federer retrouve par miracle le karma de ses 24-25 ans, alors oui, le Suisse a peut-être encore une chance de décrocher le record du meilleur ratio victoires / défaites au cours d’une saison. Avec 95,29% de victoires en 2005, son meilleur cru, il a pourtant touché du doigt les 95,87% de Connors en 1974, et même les 96,47% de McEnroe en 1984. Pour battre les deux Américains, Novak Djokovic parait un peu mieux placé, lui qui depuis le 1er janvier 2016 est pour l’instant à 100%...

 

6/ Nombre de participations à un même Grand Chelem

 

Ce serait anecdotique, surtout pour un monstre comme Federer, mais sympathique. Si le Suisse vient de jouer en janvier son 65è Grand Chelem de suite (du jamais vu), il ne rattrapera peut-être pas les 22 participations de Jimmy Connors à l’US Open. Pour l’heure, Federer en compte 17 à Paris et à Londres, et 16 en Australie et à New-York. La question reste la même : jusque quand Federer compte-t-il jouer ?

 

7/ Nombre de finales de suite : à égalité avec Djokovic !

 

La série de Novak Djokovic est toujours en cours : le numéro 1 mondial a atteint la finale des 17 derniers tournois qu’il a disputés, égalant ainsi la performance de Federer (auteur d’une série de 17 finales de suite entre Halle 2005 et Toronto 2006). Le Suisse n’est donc plus le seul détenteur de ce record fou. Il sera peut-être même distancé par son rival dès fin février, si toutefois Djokovic parvient en finale du tournoi de Dubaï.

 

8/ Le set parfait, sans perdre un point. Et pourquoi pas un jour ?

 

Voilà un curieux « record », puisque même un joueur de troisième ou de quatrième zone peut le décrocher. Si c’est sûrement le rêve de Federer de gagner tous les points, les deux seuls auteurs connus d’un « set d’or » ne font pas forcément rêver… Il s’agit de Bill Scanlon (en 1983 à Delray Beach contre Marcos Hocevar), et de Julian Reister (en 2013 contre Tim Pütz lors des qualifications de l’US Open).

 

9/ Série de victoires consécutives : Federer n’est pas sur le podium

 

Roi des tournois majeurs avec 17 titres et plus de 300 matches gagnés, Roger Federer n’a, comme vous le savez, jamais fait le Grand Chelem. Toujours bloqué par Nadal à Roland-Garros lors de ses plus grandes années, il a laissé à Don Budge le record du nombre de matches gagnés consécutivement en Grand Chelem (37 entre 1937 et 1938), record que désormais seul Novak Djokovic parait en mesure de battre. Concernant les séries de victoires obtenues toutes compétitions confondues, Federer s’est arrêté à 41 en 2007, à une marche de Novak Djokovic (2011) et de John McEnroe (1984), à trois d’Ivan Lendl (1982) et à cinq du champion en la matière, Guillermo Vilas (vainqueur de 46 matches de suite en 1977).

 

10/ Divers

 

Il existe également toute une série de records « poubelles », qui ne sont  pas forcément détenus par des légendes du jeu, mais qui font aussi l’histoire du jeu. Roger Federer n’a pas été flashé à 260 km/h au service comme Sam Groth (263), n’a pas claqué autant d’aces que John Isner dans une seule et même partie (113), n’a pas été aussi rapide que Jarkko Nieminen à gagner une partie (27 minutes contre Bernard Tomic à Miami 2014), etc… Mais franchement, pas sûr que cela l’empêche de dormir !

 

Par Julien Pichené

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?