Accueil Mag Article

Richard Gasquet doit gagner le tournoi !

Richard Gasquet est dans l'obligation de remporter l'Open Sud de France ! Va t-il honorer son statut d'ultra favori ?

Je ne veux pas être l'oiseau de mauvaise augure, le chat noir ou je ne sais encore quel animal qui pourrait porter la poisse à Richard Gasquet (d'ailleurs pourquoi les animaux ont-ils si bon dos lorsqu'il s'agit de malchance?), mais lorsqu'on jette un œil sur le tableau de l'Open Sud de France, on ne voit pas bien comment le régional de l'étape pourrait ne pas empocher son 13e titre à Montpellier.

En quart de finale, Gasquet va affronter Marcos Baghdatis, le mieux classé des sept joueurs encore en course. Le Chypriote pointe à la 53e place mondiale et c'est peu dire qu'il a sérieusement perdu de sa superbe. Si Richard passe l'obstacle «  Bagui  », le prochain meilleur classé pourrait être l'immense John Millman, 78e.

Vous me suivez  ? Ce tableau est vide  ! Mise à part Richard Gasquet 10e mondial, il n'y a personne. La pression est donc sur lui. Il se doit de s'imposer dans ce tournoi, qu'il a déjà remporté à deux reprises (2013 et 2015). D'ailleurs, il ne doit pas seulement gagner, il doit le faire facilement. La «  road to the title  » doit être une promenade de plaisir, sans quoi il pourrait prendre la foudre qui serait, pour le coup, justifiée.

Si le Français veut sérieusement s'installer dans le top 10, il n'a pas le droit de se louper sur des rendez-vous comme celui-ci. Je ne veux pas comparer Gasquet et Djokovic, mais pouvez-vous imaginer une seconde Novak se faire taper par Baghdatis, Millman, Brown, PHM, Berrer ou Zverev  ? Evidemment que non. Pour «  Ritchie  », le raisonnement doit être le même. 

Et puis, il en va du succès de la fin du tournoi, car si la finale se joue entre Ruben Bemelmans (très sympathique au demeurant) et Michael Berrer, je ne garantis pas une audience télévisée extraordinaire ni une affluence délirante à la «  Park and Suites Arena  ».

Il y en a un qui croise les doigts très fort pour que Gasquet aille au bout  : son entraîneur. Normal. Mais ce n'est pas (que) pour cela que Sébastien Grosjean souhaite que son joueur s'impose. Si Richard est éliminé, c'est tout le tournoi dont Grosjean est le nouveau directeur qui se casse la gueule. 

Il est vrai que la situation est un peu cocasse mais visiblement pas incompatible. On sait que Gasquet fonctionne avec un duo Grosjean/Bruguera et on se doute que cette semaine, c'est plutôt le double vainqueur de Roland-Garros (Bruguera donc) qui suit «le petit  ». 

Grosjean avantagera sans doute son poulain dans la programmation mais pourrait-on vraiment lui en vouloir au regard du reste du tableau et de son néant absolu. Pas sûr (il fallait que je place l'accent circonflexe!) que les spectateurs/téléspectateurs aient vraiment envie de faire d'un Millman/Zverev leur match pop-corn ...

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?