Accueil Mag Article

Serein comme Murray

Il semble le plus sérieux concurrent de l’ogre Djokovic à Melbourne mais n’est même pas sûr de pouvoir disputer la finale s’il se qualifie. C’est le numéro 1 de notre classement décalé, pour cette première semaine d’Open d’Australie.

Il semble le plus sérieux concurrent de l’ogre Djokovic à Melbourne : Andy Murray a débuté sereinement la quinzaine australienne, plus populaire et sûr de son tennis que jamais. De quoi figurer en tête de notre classement décalé, devant le gentleman de ces ramasseuses de balles Jo-Wilfried Tsonga et le tout jeune retraité Lleyton Hewitt.

 

1- Andy Murray (+5).

 

Pour ses deux premiers tours de l’Open d’Australie, Murray n’a laissé filé que onze jeux aux adversaires : six au grand espoir Zverev (6/1 6/2 6/3) puis cinq au local Groth (6/0 6/4 6/1). Le quadruple finaliste de Melbourne, battu seulement par Djokovic il y a un an, aimerait vraiment que cette édition 2016 soit la bonne. Ses fans aussi, eux qui lui ont concocté une chanson spéciale sur l’air de Mambo number 5 !

 

 

Si l’Ecossais est en forme, c’est aussi parce que même à l’entraînement, il a l’air d’envoyer sévère…

 

 

Bon, en revanche, le bowling, ça n’a pas l’air d’être son truc ! Mais même à ce petit jeu, on sent le compétiteur dans l’âme.

 

 

Bref, il est tout en confiance et en sérénité, le garçon. Peut-être jamais aussi fort qu’à l’entame de cette saison 2016, auréolé de son triomphe en Coupe Davis par BNP Paribas et très prochainement papa. Il a même assuré que si sa femme Kim Sears venait à accoucher pendant la quinzaine australienne, il n’irait pas au bout du tournoi ! De quoi aussi peut-être revoir son chien adoré plus vite que prévu.

 

 

2- Jo-Wilfried Tsonga (NE).

 

Le tennis français n’a pas la grosse forme ces temps-ci mais Jo-Wilfried Tsonga fait tout pour le redresser. Sur le court et dans les cœurs, avec cette image qui a beaucoup tourné de Jo venant à la rescousse d’une ramasseuse de balles mal en point…

 

 

Même à des milliers de kilomètres de la France, Tsonga peut compter sur des fans énamourés pour le soutenir.

 

 

La tête de série numéro 9 du tournoi, au début de parcours quasi parfait (un set lâché au premier tour face à Baghdatis), a l’air épanoui en ce début de saison, à l’image de cette photo avec deux membres des All Blacks de rugby.

 

 

L’occasion de voir que son gabarit n’est pas si éloigné de ceux des afficionados de la balle ovale…

 

3- Lleyton Hewitt (NE).

 

Le héros local de ce début de quinzaine, c’est bien sûr Lleyton Hewitt. L’Australien disputait à cette occasion son dernier tournoi sur le circuit pro, bénéficiant d’une wild card des organisateurs pour faire ses adieux. Il en a profité pour poser au côté de nombreux compatriotes venus saluer sa carrière, dont l’ancien pilote de Formule 1 Mark Webber.

 

 

Mais aussi le chanteur local de country John Williamson. Hewitt, le patriote vrai.

 

 

Il a aussi eu l’occasion de s’entraîner avec le maître Federer.

 

 

 

L’occasion de sortir les vieux dossiers !

 

 

Hewitt est finalement parvenu à passer un tour face à son compatriote Duckworth, avant de s’incliner très logiquement au second tour face à David Ferrer.

 

 

 

 

Allez, salut mister « Come On », et à très bientôt à la tête de l’équipe australienne de Coupe Davis par BNP Paribas!

 

4- Garbine Muguruza (NE).

 

La hype du moment sur le circuit féminin, c’est incontestablement Garbine Muguruza. L’Espagnole, tête de série numéro 3, apparait désormais comme la principale adversaire de Serena Williams dans sa quête d’un 22e tournoi du Grand Chelem, surtout depuis l’élimination dès le premier tour de Simona Halep.

 

 

De son côté, Muguruza n’a encore jamais remporté un tournoi du Grand Chelem, échouant en finale à Wimbledon l’an dernier (face à… Serena évidemment). Côté style vestimentaire en tout cas, elle fait déjà forte impression avec ses tenues bariolées.

 

 

Un autre exemple ? Sa photo de profil sur les réseaux sociaux. Mademoiselle aime les couleurs vives !

 

 

Elle est là, la relève du tennis féminin espagnol, et peut-être la successeur de Serena au rang de numéro 1 mondiale.

 

5- Novak Djokovic (-3).

 

Des nouvelles de Novak ? Oh, il a l’air encore plus injouable en ce début de saison qu’en 2015. Si, si, c’est possible.

 

 

Il est tranquille, le Serbe, sûr de sa force, toujours bon client aussi pour le public, essayant de combler le retard de popularité qu’il accuse encore face au monstre Roger Federer.

 

 

 

Un jeu extrêmement solide, quelques farces par ci par là : la bonne recette pour évacuer la polémique de la semaine née des suspicions entourant les circonstances de son élimination dès son entrée en lice au tournoi de Bercy en 2007.

 

6- Nick Kyrgios (-4).

 

A l’Open d’Australie, on parle évidemment de tennis australien. Et alors que Lleyton Hewitt faisait d’émouvants adieux, la relève se nomme très probablement Nick Kyrgios. Un autre style de garçon, assez poseur et m’as-tu-vu…

 

 

 

A domicile, et avant son élimination contre Berdych au troisième tour, le loustic a en tout cas régalé ses fans.

 

 

Il a aussi commencé à s’amuser avec ses adversaires, et ce dès les premiers tours…

 

 

Qu’il est facile…

 

7- Ana Ivanovic (NE).

 

Finaliste de l’édition 2008, Ana Ivanovic n’a encore jamais remporté l’Open d’Australie. Son tennis n’est peut-être plus aussi performant qu’il y a quelques années mais elle se place parmi les outsiders d’un tournoi féminin a priori très ouvert cette année, avec de nombreuses victimes parmi les têtes de série dès les premiers tours.

 

 

En tout cas, la Serbe a l’air contente d’être à Melbourne et de profiter de son maigre temps libre pour faire quelques visites et profiter de l’été austral.

 

 

 

 

Elle aurait tort de s’en priver, n’est-ce pas ?

 

8- Belinda Bencic (NE).

 

Parmi les outsiders du tournoi féminin, figure également Belinda Bencic, tête de série numéro 12. La Suissesse a réussi à éviter le piège d’une élimination dès les premiers tours, contrairement à sa compatriote Timea Bacsinszky. Alors forcément, ça rend ses fans en joie.

 

 

Sa copine française Kristina Mladenovic a également effectué un bon début de tournoi, avant de s'incliner au troisième tour face à la jeune locale Gavrilova.

 

 

Donc forcément, tout ça donne le sourire au moment de poser pour le photographe.

 

 

9- Milos Raonic (-5).

 

L’une des images de la première semaine du tournoi de Melbourne, c’est celle montrant Raonic avec dans la bouche un accessoire plutôt insolite pour disputer un match de tennis : un protège-dents. « C’est pour ne pas grincer des dents quand je joue, a-t-il été obligé de se justifier. Je le porte tout le temps sauf quand je mange. » Il semblerait que ça l’aide aussi à diminuer les maux de tête. Ah bon, d’accord…

 

 

En tout cas ça ne l’empêche pas de gagner et d’enchaîner les premiers tours facilement.

 

 

L’autre secret de la réussite du Canadien ? Puiser l’inspiration chez ses prédécesseurs, notamment le regretté Arthur Ashe.

 

 

10- Roger Federer (+1).

 

Comment va le roi Federer en ce début de saison, la 19e de sa carrière pro ? Pas trop mal du tout a priori. Avec notamment une 300ème victoire en Grand Chelem grâce à son succès sur Dimitrov au troisième tour. 

 

 

Le Suisse est déjà au taquet, sous le regard pas vraiment attentif de ses filles…

 

 

…mais avec le soutien indéfectible des plus fidèles (et drôles) de ses supporters !

 

 

11- Maria Sharapova (NE).

 

Début de saison tout en douceur pour l’incontournable Maria Sharapova, qui a pour l’instant passé les premiers tours sans encombre à Melbourne, une ville qu’elle a l’air d’apprécier… Pour rappel, elle s’est imposée une seule fois à l’Open d’Australie. C’était en 2008, en dominant Ana Ivanovic en finale.

 

 

La Russe est toujours bonne cliente avec ses fans, y compris les plus jeunes.

 

 

12- Agnieszka Radwanska (NE).

 

Radwanska et les animaux, épisode 1 : selfie avec un (faux) kangourou, mascotte du tournoi de Melbourne.

 

 

Radwanska et les animaux, épisode 2 : la pose plutôt sereine avec un énorme serpent, tout à fait vrai celui-là pour le coup.

 

 

Vivement la suite !

 

13- Victoria Azarenka (-10).

 

Azarenka a été choisie par les organisateurs pour figurer parmi les stars se produisant en exhibition pour les enfants juste avant l’entame du tournoi. Une sacrée marque de reconnaissance.

 

 

D’ailleurs la Biélorusse a l’air plutôt en jambes en ce début de tournoi.

 

 

En dehors des courts, le crédo d’Azarenka, c’est : super détente !

 

 

 

14- John Isner (NE).

 

L’attentat vestimentaire de la semaine est l’œuvre de Justin Gimelstob. L’entraîneur de John Isner, qui avait certainement trop chaud, a décidé de diriger son poulain en avant-match torse-nu… en pantalon de costard. Wow.

 

 

15- Fabio Fognini (NE).

 

Ce qui est bien avec Fabio Fognini, c’est qu’on est rarement déçu. L’Italien a beau se faire éliminer au premier tour d’un tournoi, il y a quand même matière à réaliser une compilation de ses coups de chaud.

 

 

 

C’est quelque chose quand même, la commedia dell’arte.

 

Sorties :

 

Broady, Wawrinka, Garcia, Nadal, Watson, Chardy, Paire et les frères Zverev

 

Par Régis Delanöe

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?