Accueil Mag Article

Rafael, je suis en colère !

Rafael Nadal est sorti d'entrée à Melbourne. L'espagnol est à un tournant de sa carrière. S'il veut la faire renaître il va falloir changer des choses ...

Rafa je suis en colère contre toi.

Avant d'exprimer ma colère je veux te faire part de ma grande déception, qui doit être, je l'imagine, partagée par un grand nombre de fans de tennis tout court, pas seulement par tes fans, Rafa.

Cette défaite illustre-t-elle le début de la fin de ta carrière  ? J'avais l'impression que tu étais reparti du bon pied, lorsque tu avais atteint la finale à Doha, bien que tu te sois fait humilier en finale par «  Serbinator  ». Mais quand même, j'étais optimiste pour l'Open d'Australie. J'avais annoncé que le premier tour serait compliqué face à un Verdasco surmotivé, mais de là à te voir quitter Melbourne d'entrée ...

Non Rafa ! Non  ! Pas ça, pas toi, pas maintenant...

Et maintenant qu'est ce qui va se passer  ? Je te préviens, même si tu le sais déjà, ils vont tous recommencer à parler de toi, et ergoter pour tenter de savoir à quel point ça va mal. A quel point tu n'y arrives plus, et que sans doute tu n'y arriveras plus jamais. Tu sais comment ils sont.

Mais je suis en colère parce que j'ai l'impression que cette fin de carrière, tu la laisses venir sans réagir. Ce n'est pas toi. Tu es un winner, un ganador si tu préfères, mais à un «  m'en donné  » (c'est un truc du rugby, je t'expliquerai), les autres font évoluer leur mode de fonctionnement et toi aussi tu dois le faire. Ta grinta et ta «  refuse to lose  » attitude ne suffisent plus.

Il faut agir  ! Il faut changer des choses Rafa. Attention, je ne suis pas en train de te dire qu'il faut renvoyer Toni. Mais il est désormais impératif pour toi d'entendre, d'écouter un nouveau discours. Je suis certain qu'il y a des grands noms qui se feraient un plaisir de répondre à tes questions. Appelle «  dédé  » Agassi par exemple. Vois s'il ne peut pas te filer un petit coup de main. J'avais parler de Borg, mais Agassi me semble mieux armé pour te faire renaître, un peu comme il l'avait fait lui, à plus de 33 ans.

Rafa, peux tu passer ton écran à Toni (les prochaines lignes s'adressent à lui) ?

Toni, et si tu facilitais la tâche de Rafa  ? Tu ne vois pas qu'il est beaucoup trop bien élevé pour te virer. Oui, c'est vrai que tu lui as tout appris, donné, transmis, mais lui aussi en retour il t'a offert du bonheur. Si tu ne veux pas que ça se termine en eau de boudin, laisse-le aller voir ailleurs. Si tu veux qu'il ait encore quelques beaux moments sur des grands courts, il faut que son regard se dirige vers quelqu'un d'autre entre les points. Je sais que ça doit être dur pour toi de lâche prise, mais le moment est venu.

Rafa, je vais me répéter mais tant pis, tu dois changer ta façon de faire. Tu dois sortir de ta routine. Tout remettre en question. Fini le réalignement des bouteilles, l'évitement systématique des lignes, le tirage du slip. Et tant qu'on y est, coupe toi donc les cheveux. T'as plus grand-chose sur le caillou, et ben assume  ! Arrête de t'accrocher au passé.

Tu ne seras plus jamais le jeune joueur insouciant en pantacourt et débardeur, par contre tu peux encore devenir un autre joueur, à condition de le vouloir.

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?