Accueil Mag Article

Rivalité : Djokovic - Nadal

Rafael Nadal et Novak Djokovic se sont rencontrés pour la 47e fois en finale du tournoi Doha. Voici ce que j'en pensais avant et après le match.

Une finale Rafael Nadal Novak Djokovic pour le premier tournoi de l'année. 

Que dire sur ce match  ? Forcément quelque chose. C'est trop énorme comme affiche pour la faire passer en simple news dans une colonne de fil info d'un site lambda. 

Voici mon avant match et mon après …

Qu'est ce que j'attendais de ce match  ? La réponse est simplissime  : je voulais que Rafael Nadal gagne. Je voulais que l'Espagnol envoie d'entrée un message fort à la planète tennis  : «  Je suis toujours là  !  ». Je voulais que quelqu'un puisse réellement tenir la dragée haute à Novak Djokovic, sans quoi on allait se diriger vers une saison à sens unique même si elle peut potentiellement accoucher d'un Grand Chelem calendaire, exploit jamais réalisé depuis l'ère Open. Mais elle risque de nous faire sombrer dans l'ennui le plus complet. Je reste persuadé que Rafael Nadal est le seul à pouvoir rivaliser avec Novak Djokovic, tout simplement parce qu'il est encore dans la tête du Serbe. Oui, Andy Murray et Roger Federer peuvent rivaliser avec Djoko mais pas aux meilleurs des cinq sets et c'est là que se trouve le «  vrai  » tennis  : Grand Chelem et Coupe Davis par BNP Paribas. La dernière victoire de Federer sur Djokovic en Grand Chelem remonte à Wimbledon 2012 et Wimbledon 2013 pour Murray. Excepté l'an dernier à Roland-Garros, Rafa, lui, n'avait pas perdu face au Serbe en Grand Chelem depuis l'Open d'Australie 2012 et cette fantastique finale qui a duré jusqu'au bout de la nuit. C'est pour revoir des matches comme celui-là que je voulais que Rafael Nadal s'impose à Doha. 

La suite après le match...

Mais voilà. La réalité, c'est une victoire de Novak Djokovic 6-1 6-2 en 1h13. Je suis déçu. Rafa a démarré le match avec une balle de break en sa faveur non convertie et dès lors c'était le Novak Djokovic show. Le Serbe tapait plus fort, courait plus vite, prenait la balle plus tôt et surtout jouait systématiquement dans une zone beaucoup plus profonde que son adversaire. Voilà toute ma théorie «  Rafa pourra rivaliser avec Novak  » qui se casse la gueule. Novak Djokovic est tout simplement trop fort. Le numéro 1 mondial est partout et lit parfaitement le jeu de son adversaire. Il a dominé Nadal du début à la fin. Le niveau de jeu de l'Espagnol ne lui a jamais permis ne serait-ce que d'embêter un peu le Serbe.  Novak Djokovic a réussi 30 coups gagnants. Le numéro mondial était en état de grâce.

En temps que fan déclaré de Nadal, je ne suis pas inquiet. Il est sur la bonne voie et son objectif n'est pas le tournoi de Doha mais Roland-Garros.  Djokovic a repris en 2016 exactement là où il avait lâché en 2015, mais en mieux. Il est possible qu'il domine la saison comme personne ne l'a jamais fait. 

Premier enseignement de 2016  : Djokovic est encore plus monstrueux qu'il ne l'était en 2015  !

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?