Accueil Mag Article

L’ogre Djokovic a encore la dalle

C’est grâce à un huitième titre cette saison et une très grosse actu sur les réseaux sociaux que ce joueur de tennis a pris la tête du classement décalé de la semaine WeAreTennis. Qui est-ce ? Il suffit de cliquer pour découvrir.

Il a beau avoir déjà dominé outrageusement cette saison 2015 et être assuré de débuter la prochaine en tant que numéro mondial, ça ne lui suffit pas : Djokovic gagne encore, comme tout le temps ces temps-ci, et occupe très logiquement la tête du classement de la semaine devant l’autre grand vainqueur de l’année, Wawrinka, et une Sharapova en mode Fashion Week.

 

1- Novak Djokovic (+1).

 

Ah ben tiens, comme c’est étonnant, Djokovic a encore gagné. Cette fois c’était au China Open avec la finale espérée face à Nadal. Sauf qu’il n’y jamais vraiment eu match entre les deux. La partie a d’ailleurs été expédiée en deux petits sets (6/2 6/2). Next.

 

 

En tout cas, le « Djoker » a l’air de se plaire en Chine et n’oublie pas de rendre hommage à son aide sur place.

 

 

Cette semaine dans le monde merveilleux de Nole, on a aussi vu que ce dernier portait des chaussures à son effigie….

 

 

…que sa femme s’est mise aux réseaux sociaux…

 

 

…qu’il avait eu le temps de visiter la Muraille de Chine…

 

 

…et qu’il s’était bien amusé à batailler en double avec son frangin.

 

 

La vie de Djokovic >>>> Toutes les autres. 

 

2- Stanislas Wawrinka (NE).

 

Et bim ! Quatrième titre cette saison pour Stan The Man au Japon, avec une victoire tranquille (6/2 6/4) en finale face au copain Benoît Paire.

 

 

Et visiblement, les deux compères étaient ravis de ce match amical au sommet.

 

 

La stat un peu folle tout de même pour le Suisse : ça fait désormais la septième finale de suite sur le circuit ATP qu’il gagne. Pour retrouver trace d’une défaite en finale, il faut remonter à juin 2013 sur le gazon de Rosmalen face à Nicolas Mahut

 

3- Maria Sharapova (+1).

 

Comment diable Sharapova peut-elle se trouver sur le podium cette semaine sans avoir touché à une seule balle jaune ? Oh, tout simplement parce que la belle Russe a passé du bon temps ces derniers jours à la Fashion Week de Paris, et qu’elle y a remarquablement représenté le monde du tennis. Comme elle sait le faire : tout en classe.

 

 

Et puis bon, a priori la voici habillée pour l’hiver !

 

 

4- Rafael Nadal (+3).

 

Vrai que le parcours de Nadal au China Open s’est achevé assez tristement, sans avoir les armes pour battre Djokovic. Il n’empêche, l’Espagnol que tout le monde enterre un peu vite a retrouvé le goût de la victoire en Chine, avec notamment cette belle bataille remportée en quart de finale face Jack Sock, avec un retard d’un set à rattraper.

 

 

Et voir ce cher Nadal retrouver la hargne et le sourire d’après-match, ça fait vraiment, vraiment plaisir.

 

 

5- Benoit Paire (-2).

 

Sacrée saison 2015 tout de même pour le Français, finaliste pas si malheureux du Japan Open, battu par son pote Stan Wawrinka après un parcours de maboule et des matchs gagné face à Dimitrov, Baghdatis, Kyrgios et Nishikori chez lui. Rien que ça.

 

 

Et tout ça en continuant à faire le malin et à se permettre de se taper une petite sieste en bord de court entre deux échanges !

 

 

Le bilan pour l’instant de 2015 pour Paire ? Un premier titre ATP en juillet (Bastad), un premier 8e en Grand Chelem (US Open) et donc une première finale d’un tournoi 500. Résultat : après avoir dû passer par les qualifications pour disputer l’Open d’Australie il y a quelques mois, il est d’ores et déjà assuré d’être tête de série de la prochaine édition. Costaud.

 

6- Garbine Muguruza (NE).

 

Chez les filles cette semaine, il n’y avait qu’un seul tournoi WTA au programme et c’est une des filles du moment, Garbine Muguruza qui l’a emporté.

 

 

C’est le premier titre de sa carrière pour l’Espagnole de tout juste 22 ans, par ailleurs finaliste du Wuhan Open la semaine précédente et finaliste surprise à Wimbledon cet été. Attention candidate au titre de numéro un mondiale dans les années à venir, clairement.

 

7- Timea Bacsinszky (NE).

 

Quelle progression tout de même cette saison pour la Suisse, dont le parcours au China Open s’est donc achevé seulement en finale face à Muguruza. C’était la quatrième finale de 2015 pour Bacsinszky (pour deux victoires à Acapulco et Monterrey), alors qu’elle n’en avait disputé que deux auparavant de tout son début de carrière. Forcément ça vaut bien des sourires et des jolies signatures à la caméra.

 

 

8- Ivo Karlovic (NE).

 

Le recordman de la semaine est un grand échalas croate qui a battu son compatriote Goran Ivanisevic au concours de celui qui réussit le plus grand nombre d’aces en carrière : 10 247 très exactement pour « Karlo », voici le total qu’il a fallu atteindre pour qu’il devienne numéro un toutes générations confondues de la spécialité.

 

 

Bon par contre ça ne lui a pas permis pour autant de dominer Pablo Cuevas au deuxième tour du China Open. Ah, et sinon Karlovic est toujours aussi doué niveau interaction avec ses fans sur les réseaux sociaux, avec un jeu de questions-réponses tout en sobriété et en franchise.

 

 

9- Nick Kyrgios (/).

 

Contrairement aux apparences, Nick Kyrgios n’a pas vraiment chômé au Japan Open, en se faisant sortir à l’issue d’un quart de finale frisson face à Benoît Paire, l’homme en forme du moment. Ce qui est sûr en revanche, c’est que l’Australien aime faire son intéressant. Oui, oui, comme les gamins !

 

 

Mais le controversé Nick Kyrgios, ce n’est pas qu’une attitude et un comportement de bad boy, c’est aussi un talent pur…

 

 

Et un cœur en or, comme en atteste cette décision de venir en aide à sa façon à une fondation qui aide à développer le tennis dans les familles défavorisées. A sa façon : en offrant 50 $ pour chaque ace réussi d’ici la fin de saison.

 

 

Mais l’Australien n’est pas que ça, c’est aussi une source d’inspiration capillaire apparemment… 

 

 

10- Caroline Wozniacki (+2).

 

On ne va pas se mentir, on attendait un peu mieux de la Danoise au China Open. Mieux que cette sortie dès le troisième tour à l’issue d’un match raté face à Angelique Kerber. Mais Wozniacki ne gardera pas pour autant un si mauvais souvenir de cette semaine car en football, l’Allemand Jürgen Klopp est arrivé sur le banc de son club de cœur, Liverpool. Et une telle nouvelle forcément ça fait plaisir à la fan qu’elle est. Une supportrice jamais avare en jeu de mot.

 

 

Et puis cette élimination prématurée a permis à Wozniacki de revenir un peu plus tôt profiter du bon temps chez elle. A Odense ? Non, c’est à Monaco que la Danoise réside désormais !

 

 

11- Juan Martin Del Potro (NE).

 

Oh oui, la voilà la bonne nouvelle de cette fin de saison : Juan Martin Del Potro ne lâche pas l’affaire malgré l’enchaînement cruel de pépins physiques dont il a été victime et continue de se préparer comme un forcené pour tenter d’achever sa carrière sur une meilleure note que le sentiment de frustration laissé ces derniers temps. Et il tient à le faire savoir.

 

 

Reviens-nous vite, Jean-Martin de la Pouliche. Tu nous manques follement.

 

12- Fabio Fognini (NE).

 

Le parcours de l’Italien au China Open de Pékin s’est arrêté en demi-finale avec une défaite face à Rafael Nadal à l’issue d’un match très disputé. C’est moche ? Oui un peu mais Fognini a déjà tourné la page visiblement et se concentre sur le deuxième gros tournois chinois qui vient à Shanghai. Hop, hop, hop !

 

 

Et puis l’Italien s’en fout, pour le côté strass et glamour, il sait que c’est lui le numéro un mondial avec le couple qu’il forme avec sa compatriote Flavia Pennetta.

 

 

13- Kei Nishikori (NE).

 

Il était la star locale du Japan Open, forcément. Kei Nishikori est un demi-Dieu chez lui et la pression populaire autour de lui est assez tarée. Jugez plutôt.

 

 

Une pression dure à assumer, il a  été sorti en demi-finale par Benoît Paire d’un tournoi dont il était tête de série numéro deux (derrière Wawrinka). Petit malin, Nishikori est tout de même parvenu à esquiver une partie des sollicitations de ses compatriotes en faisant appel à un… double.

 

 

14- Marin Cilic (NE).

 

La stat de la semaine : 28 matchs de suite que Marin Cilic ne perd pas face à un tennisman américain. Le dernier yankee à l’avoir battu, c’est James Blake en 2008. Et ses dernières victimes de la semaine se nomment Donald Young et Steve Johnson au Japan Open. Un tournoi japonais qui s’est terminé pour le Croate en quart de finale mais qu’il a apprécié, ne serait-ce que pour la qualité de la gastronomie locale.

 

 

15- Roger Federer (-9).

 

Une semaine de tennis ne serait pas vraiment une semaine de tennis sans avoir des nouvelles du roi. Il va bien a priori, il est arrivé en Chine pour le Shanghai Rolex Masters qui a lieu cette semaine.

 

 

Et bonne nouvelle pour lui, son fan club a l’air déjà bien au taquet.

 

 

Sorties :

 

Venus Williams, Mannarino, Konta, Ivanovic, Berdych, Ferrer, Bangoura, Kudla

 

Par Régis Delanöe

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?