Accueil Mag Article

Kyrgios ambiance l'US Open

Cette semaine, la place était aux seconds couteaux à Flushing Meadows. Et même aux perdants puisque c’est un joueur éliminé qui prend la tête du classement décalé We Are Tennis Mag. Oui, oui.

Cette semaine, la place était aux seconds couteaux à Flushing Meadows. Nick Kyrgios et Coco Vandeweghe ont fait le show pendant que les têtes de série connaissaient des fortunes diverses : des défaites au premier tour, des victoires faciles, mais aussi des drôles de conférence de presse, des coups de gueule et même un entrainement avec Redfoo des LMFAO.

 

1 - Nick Kyrgios (NE).

 

Une sieste à la fin du premier set…

 

 

…un coup entre les jambes suivi d'un point gagnant…

 

 

…une raquette qui s'envole…

 

 

…une engueulade avec l'arbitre…

 

 

…Nick Kyrgios a perdu en quatre sets contre Andy Murray dès le premier tour mais est déjà l'homme de cette première semaine.

 

2- Coco Vandeweghe (NE).

 

Le tennis a vécu un moment d'histoire mardi 1er septembre quand Coco Vandeweghe, 45ème au classement mondial, s'est faite interviewer pour ESPN par l’ancienne joueuse Pam Shriver à la fin du premier set de son match contre Sloane Stephens.

 

 

 

Si Carole Wozniacki s'est empressée de faire part de son étonnement sur Twitter…

 

 

 

…la jeune Américaine n’a pas eu l’air plus perturbé que ça par cette pause dans son match, puisqu’elle l'a emporté face à la tête de série numéro 29, 6-3, 6-4. Avant d'évidemment s'écrouler au second et de défoncer son matériel.

 

 

3- Roger Federer (-2).

 

Vainqueur sans perdre un set à Cincinnati, le roi Roger continue de marcher sur le tennis mondial, à 34 ans. À l'US Open, il a démarré en douceur contre l'Argentin Leonardo Mayer pour un bilan expéditif : 1h17 et trois petits sets (7-6, 6-3 6-2). Le Suisse a même déclaré avoir pris ce match « trop au sérieux » : « Je n'étais pas si confiant que ça. J'ai pris ce match très au sérieux. Je pensais même parfois que je le prenais trop au sérieux. Je suis heureux d'avoir joué aussi bien que je l'ai fait ». Quoi d'autre ? Roger a claqué quelques retours.

 

 

4- Caroline Wozniacki (NE).

 

Caroline Wozniacki : « Juste parce que tu as vraiment bien joué aujourd'hui et que tu es aux portes du Top 10 mondial, tu crois que tu peux repousser comme ça ma conférence de presse ? J'aurais apprécié que tu sois à l'heure... » Réponse de John Isner : « Maintenant que je suis proche du Top 10, Caroline vient me parler. Mais je me rappelle que quand j'étais autour de la 90e place mondiale, elle passait devant moi sans me calculer. Jouer mieux, pour moi, c'est aussi un moyen d'attirer son attention. C'est mon but ». Caroline Wozniacki : « Pourtant, je me trouvais toute à l'heure dans le couloir et tu es passé devant moi sans me regarder... ». John Isner : « Je ne t'ai pas vu, c'est tout ». Caroline Wozniacki : « Il dit ça mais c'est déjà la seconde fois que cela arrive. Et à chaque fois, je me dis, bon, regarde tes pieds ». John Isner : « Je suis focalisé pour intégrer le Top 10 et le fait que tu sois là m'encourage Caroline. Tu reviendras si j'y arrive ? ». Caroline Wozniacki : « Ok, mais tu seras à l'heure cette fois ? ». John Isner : « Oui oui, je m'excuse. C'est mon mauvais côté ». La meilleure conférence de presse de la quinzaine a eu lieu après le match de John Isner, facile vainqueur de Malek Jaziri (6-2, 6-3, 6-4). Dans le rôle de la journaliste : son amie Caroline Wozniacki, elle aussi facile vainqueur de Jamie Loeb (6-2, 6-0).

 

 

5- Novak Djokovic (-2).

 

Deux petits tours rapides, dix jeux perdus, la première semaine de Novak Djokovic a été expéditive. Alors le Serbe a eu le temps de poser en conférence de presse avec Mickey Mouse….

 

 

…de faire de la pub à peine déguisée pour une marque de montre…

 

 

…et de danser de la country.

 


 

 

6- Benoit Paire (/).

 

Même s'il a failli casser une nouvelle raquette…

 

 

 

…Benoit Paire a créé la sensation de ce début de semaine en s'offrant Kei Nishikori en cinq sets lors du premier tour. D'ailleurs, il ne se parle pas seulement tout seul sur le court mais aussi sur les réseaux sociaux.

 

 

 

7- Lucie Safarova (NE).

 

La dernière finaliste de Roland-Garros, tête de série numéro 6 a été balayée au premier tour lundi par l'Ukrainienne Lesia Tsurenko (6-2, 6-1). Elle s'est justifiée dans la foulée sur Instagram.

 

 

Mais la vérité est peut-être à trouver ailleurs. Dimanche, Lucie Safarova s'entraînait avec Redfoo.

 

 

8- Andy Murray (-3).

 

Andy Murray a vécu une semaine pleine. Il a passé sans encombre le premier tour le plus piégeux du tournoi contre Nick Kyrgios…

 

 

….et s'est confié au New York Times sur sa compagne Kim Sears. « La célébrité n'est pas quelque chose qu'elle courtise. Elle n'aime pas être dans les journaux et que les gens commentent ce qu'elle porte et son apparence », a-t-il déclaré avant d'ajouter qu'elle avait « un très bon sens de l'humour » et qu'elle était « très protectrice et très fidèle ». Nous voilà rassurés.

 

9- Rafael Nadal (-2).

 

7ème mondial 1200 points derrière Tomas Berdych, Rafael Nadal traverse la pire saison de sa carrière. À tel point qu'il a laissé éclater sa joie comme un jeune premier après sa victoire au premier tour contre le Croate Borna Coric, 33ème mondial (6-3, 6-2, 4-6, 6-4)… 

 

 

…et que la moindre photo postée sur Instagram est l'occasion d'un moment d'introspection.

 

 

10- Océane Dodin (E).

 

Elle frappe fort, elle fait le spectacle, Océane Dodin, 18 ans, avait tout pour devenir la nouvelle hype de la quinzaine new-yorkaise. Mais après un premier tour remporté avec brio contre Jelena Jankovic, tête de série numéro 21 et ex-numéro une mondiale…

 

 

…la Française s'est effondrée au second tour contre la Colombienne Mariana Duque-Marino (6-1, 5-7, 6-2). Dommage.

 

11- Ana Ivanovic (+1).

 

Alors qu'elle s'annonçait en pleine forme en direct de Central Park la veille du début du tournoi, la Serbe s'est inclinée dès le premier tour contre la Slovaque Dominika Cibulkova (58e) en trois sets (6-3, 3-6, 6-3). Ce qui n'a pas eu l'air de la paniquer pour autant, car Ana Ivanovic prend les choses avec philosophie.

 

 

D'ailleurs, elle a déjà retrouvé son training camp espagnol...

 

 

12- Serena Williams (+10).

 

Dans le monde merveilleux de Serena Williams, les premiers tours de Grand Chelem se gagnent généralement à l'économie. Deux trois coups de raquettes, une adversaire martyrisée et l'affaire est dans le sac. Une fois les problèmes Vitalia Diatchenko et Kiki Bertens mis de côté, l'Américaine a donc eu le temps de préparer sa nouvelle collection Nike…

 

 

…d'ambiancer ses fans sur les réseaux sociaux…

 

 

…et de présenter sa nouvelle pub BeatsbyDre.

 

 

13- Tommy Robredo (NE).

 

Quelques coups de grande classe…

 

 

….et une salle de conférence de presse vide, pas de doute, l'Espagnol termine sa carrière en roue libre.

 

 

14- Fabio Fognini (NE).

 

Quelques clichés de mode…

 

 

…et un gros coup de gueule…

 

 

 

Fabio Fognini est un homme pressé.

 

15. Eugénie Bouchard (NE).

 

Qualifiée pour le troisième tour et hargneuse après quelques derniers mois compliqués…

 

 

…Eugénie Bouchard semble avoir trouvé l'inspiration auprès d'Al Pacino.

 

 

Sorties :

 

Simona Halep, Jérémy  Chardy, Alexander Dolgopolov, Maria Sharapova, Richard Gasquet, Milos Raonic, Caroline Garcia, Gaël Monfils

 

Par Antoine Mestres

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?