Accueil Mag Article

Le soutif de la discorde

La règle vestimentaire à Wimbledon va trop loin.

L'info m'avait échappé, et à vous aussi peut-être…Je me permets donc de reparler d'Eugénie Bouchard alors que cela fait cinq jours que la Canadienne a quitté Wimbledon.

Ce ne sont pas des raisons tennistiques qui me poussent à écrire sur Eugénie Bouchard (la pauvre est au fond du gouffre) mais des problèmes vestimentaires.

Vous êtes tous au courant du règlement draconien du All England Club qui fait peser la crainte sur les épaules des joueuses et des joueurs.   Avec le cas de Bouchard, on a atteint le sommet de la connerie.

Durant son 1er tour perdu face à la qualifiée Chinoise Duan, son match a été interrompu par le juge arbitre du tournoi, venu sur le court pour parler avec l'arbitre de chaise. Le problème  ?   La tenue de «  Ginie  ». Pourtant au premier regard, l'équipement de la talentueuse canadienne semblait tout a fait conforme  : blanc de la tête au pied. Néanmoins, il y avait quelque chose qui n'allait pas.

Mais quoi donc?

La couleur du soutien gorge de Bouchard. Je ne plaisante pas. Visiblement, il y a un détraqué dans l'équipe dirigeante de Wimbledon qui regardait cet article vestimentaire d'un peu trop près lorsqu'il s'est rendu-compte que «  Oh my god  !  », le sous vêtement était noir  ! Vous imaginez le culot de la Canadzienne  !

Pour la petite histoire, malgré ce centimètre de bretelle noir apparent, car on ne voyait rien de plus, le tournoi a décidé d'être «  gentil  » avec Bouchard et de ne pas lui infliger d'amende. Rien que le fait qu'ils y aient pensé prouve qu'ils ont quitté la planète terre.

Roger Federer himself a dit en conférence de presse à Roland-Garros que Wimbledon va trop loin dans son règlement vestimentaire.

Tu m'étonnes  !

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?