Accueil Mag Article

Djokovic en piaffe de plaisir !

C’est grâce à une rencontre insolite avec un drôle d’oiseau que ce joueur de tennis a pris la tête du classement décalé de la semaine We AreTennis. Qui est-ce ? Il suffit de cliquer pour découvrir.

Le tenant du titre Novak Djokovic est tellement zen qu’il attire les oiseaux sur le court de Wimbledon. De quoi occuper la première place de notre classement de la première semaine du Grand Chelem londonien, devant un Stan Wawrinka en mode dénudé et une Maria Sharapova glamour. Comme toujours.

 

1- Novak Djokovic (+9).

 

En quête d’un troisième titre à Wimbledon – le deuxième de suite –, le numéro 1 mondial a tranquillement assuré ses matchs du premier et second tour, se trouvant seulement perturbé par un… oiseau ! Une rencontre insolite qui a fait le tour des télés et des réseaux sociaux.

 

 

 

Sinon, le Djoker semble avoir digéré sa défaite surprise en finale à Roland-Garros, sans doute inspirés par les succès de ses compatriotes du basket féminin, championnes d’Europe. Quelques jours avant, ce sont les moins de 20 ans en foot qui ont triomphé au Mondial. Chaque fois, il a félicité les champions via Twitter. La Serbie, une vraie terre de sport et de confraternité.

 

 

Ah, et ce cher Novak a encore profité de son passage à Londres pour vanter les mérites d’une alimentation saine et sans gluten.

 

 

Le numéro 1 du marketing, c’est incontestablement lui !

 

2- Stanislas Wawrinka (+2).

 

Stan, le roi de la hype, qui l’aurait cru il y a encore quelques mois ? Après son short, c’est son anatomie, entièrement exhibée pour ESPN, qui fait causer.

 

 

Le Suisse n’est pas le seul joueur à s’être mis à nu ces derniers jours : Berdych aussi. Pour se moquer ? Non, pour la bonne cause : une levée de fonds pour la recherche contre le cancer des testicules, à la demande du magazine anglais Cosmopolitan. A vos comparaisons !

 

 

A part ça, tout roule pour le Suisse – pour le moment - dans le tournoi du Grand Chelem sur gazon.

 

 

C’est pourtant celui qui lui réussit le moins, sa meilleure performance étant un quart de finale, l’an dernier...

 

3- Maria Sharapova (NE).

 

La diva russe ne disparaît jamais bien longtemps de notre classement. En ce moment à Londres, elle papillonne, entre tennis en journée et petite bouffe le soir.

 

 

Un peu de footing aussi dans les rues de la capitale anglaise…

 

 

Et puis bien sûr, un soupçon de promo, ce qui lui a permis de poser avec un sacré bolide pas du tout discret.

 

 

Maria, au top du glamour et de la séduction, comme d’habitude…

 

 

4- Nick Kyrgios (+11).

 

L’un des cadets du circuit mais déjà le roi du trash-talking, toujours prêt à en découdre avec l’arbitre. Bol d’air frais ou excès d’arrogance de la part d’un petit jeune qui a encore beaucoup à prouver ? Choisissez votre camp.

 

 

Une chose est sûre, Kyrgios aime se faire remarquer… y compris dans les allées de Wimbledon !

 

 

Ceux en tout cas qui font l’unanimité, ce sont les membres de l’impressionnante Yellow Army : les bruyants supporters australiens qui donnent de la voix pour Kyrgios et ses compatriotes. Ça déménage.

 

 

Du coup le jeune Australien se sent pousser des ailes et lâche ses coups, comme cet extraordinaire retour de service.

 

 

Tiens sinon, on sait désormais quelle équipe de football Nick Kyrgios supporte à Londres : les Spurs de Tottenham, photo à l’appui.

 

 

5- Milos Raonic (NE).

 

BOOM ! Le géant canadien fait son entrée dans le top 3 des services les plus rapides à Wimbledon avec un coup de canon enregistré à 233 km/h face à Tommy Haas. Alors Tommy, tu l’as trouvé plutôt ange ou plutôt diable le gars Milos ?

 

 

Avec un tel bras, Raonic passe un nouveau tour à Wimbledon, un 1er juillet qui plus est, jour de la fête nationale du Canada.

 

 

La fierté.

 

6- Andy Murray (-5).

 

À Wimbledon, Murray est chez lui mais ça ne l’empêche pas de se faire bien charrier.

 

 

Il est là le fameux humour anglais. Et il est là aussi le gros niveau de jeu de l’Ecossais, qui entend bien reconquérir un nouveau titre sur le gazon de Wimbledon.

 

 

Compris ?

 

7- Dustin Brown (NE).

 

Dreadlocks, piercings et tatouage à l’effigie de son père, le tombeur de Rafael Nadal, c’est lui.

 

 

Après Nick Kyrgios l’année dernière, l’Espagnol tombe encore au second tour de Wimbledon (7-5, 3-6, 6-4, 6-4). Il faut dire que l’Allemand d’origine jamaïcaine a joué pour arriver un à tel résultat le meilleur match de sa vie. Ses armes ? Ses montées au filet (47 points sur 85 tentatives) et un service du feu de Dieu avec certaines deuxièmes balles flashées à plus de 200km/h. En live, ça donne ça.

 

 

Ceux qui suivent un peu le circuit seront moins étonnés par ce résultat, se rappelant que le serveur-volleyeur avait déjà sorti l’Espagnol sur herbe. C’était il y a un an à Halle, sur un score encore plus sec (6-4, 6-1).

 

8- Gaël Monfils (NE).

 

Quand il est dans un bon jour, le Français est là-haut, très loin là-haut. Il ne touche plus terre.

 

 

Le reste du temps, il est aussi capable de coups complètement dingues. Coup de chance ou coup de génie ? A vous de juger.

 

 

9- Timea Bacsinszky (NE).

 

Des nouvelles de Timea Bacsinszky ? Tout a l’air d’aller bien pour l’une des belles surprises de la quinzaine des Internationaux de France. La joueuse de 26 ans confirme sur le gazon de Wimbledon qu’il faut désormais compter sur elle et qu’il n’y a pas que sur le circuit ATP que le tennis suisse est à la fête.

 

 

 

Deux photos qui montrent que la petite Suissesse a l’air de s’éclater en ce moment et qui adore faire partager sa bonne humeur. Cœur avec les doigts pour toi Timea.

 

10- Pete Sampras (NE).

 

Oh, tiens, des nouvelles de Pete Sampras ! L’Américain s’est rappelé à nos bons souvenirs en se fendant d’un très beau billet dans lequel il s’imagine communiquer avec son alter égo de ses débuts dans le monde du tennis pro, lorsqu’il avait 16 ans.

 

 

Il va bientôt fêter ses 44 ans et il est sacrément touchant comme personnage, loin de l’étiquette un peu froide qu’on a pu lui coller à l’époque où il était la terreur du circuit.

 

11- Kristina Mladenovic (+2).

 

« Kiki » Mladenovic est la Française la plus performante du moment. La preuve : la Tricolore s’est hissée jusqu’au 3e tour du tournoi, où elle aura l’honneur d’affronter Azarenka. Bon courage !

 

 

Elle pourra compter sur le soutien indéfectible de son cher frangin (qu’elle a surpris avec une carafe d’eau glacée alors qu’il était tranquillement en train de faire une sieste, la méchante)…

 

 

…mais aussi de sa copine du circuit, Ana Ivanovic, et son nouveau boyfriend, le champion du monde allemand Bastian Schweinsteiger.

 

 

12- Jarkko Nieminen (NE).

 

Adieu à Wimbledon, épisode un avec Jarkko Nieminen, sorti avec les honneurs au deuxième tour face au numéro 1 mondial Novak Djokovic, qui lui a laissé les ovations du public à sa sortie.

 

 

Classe. Une sortie du court vécue avec émotion, non sans une discrète embrassade de ce cher et tendre gazon. Lui qui a offert au Finlandais une de ses meilleures performances en tournoi du Grand Chelem : un quart de finale en 2006.

 

13- Lleyton Hewitt (NE).

 

Adieu à Wimbledon, épisode deux avec Lleyton Hewitt, sorti dès le premier tour par… Jarkko Nieminen. Le duel des vétérans a tourné à l’avantage du Finlandais, malgré le soutien des nombreux supporters australiens en tribune. Et malgré quelques derniers jolis coups d’Hewitt aussi, bien sûr assortis de ses légendaires « Come on ! ».

 

 

Hewitt a eu droit à quelques beaux hommages, dont celui de son célèbre compatriote Greg Norman.

 

 

14- Nicolas Mahut (-8).

 

L’ancien co-recordman du match le plus long de l’histoire du tournoi (avec John Isner) a logiquement obtenu des organisateurs sa 11e wild card en Grand Chelem. Une juste récompense pour le Français, expert du gazon.

 

 

Une invitation que Mahut a honorée en sortant Krajinovik en quatre sets au premier tour, avant de s’incliner contre Berdych au second. Well done quand même, Nico.

 

15- Jack Sock (NE).

 

Vainqueur surprise du double l’an dernier à Wimbledon avec son compère Vasek Pospisil, l’Américain est motivé à défendre ce titre. Les deux larrons jouent ensemble, mangent ensemble…et dorment ensemble ?

 

 

Et tant pis si l’Américain s’est cassé un doigt, ça passe quand même pour l’entrée dans le tournoi du duo face à la paire Groth/Stakhovsky.

 

 

Costaud !

 

Sorties :

 

Federer, Kerber, Serena Williams, Lisicki, Azarenka, Ivanovic, Wozniacki, Anderson

 

Par Régis Delanöe

 

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?