Accueil Mag Article

Novak Djokovic tricheur ?

Novak Djokovic est accusé d'être un tricheur car il communiquerait ave son entraîneur pendant les matches. Oh le méchant garçon !

«  Je ne pense pas qu'on puisse dire que je triche.  ».

C'est la phrase qu'a prononcé Novak Djokovic en conférence de presse à Wimbledon dimanche dernier. La raison  ? Une polémique qui enfle suite aux déclarations de Boris Becker, qui au cours d'une interview pour une radio anglaise, a déclaré : «  Il y a des moments où il lève la tête cherchant à savoir si ce qu'il fait est bon ou pas. Nous avons nos méthodes pour lui faire comprendre si oui ou non. Ensuite c'est à lui de faire le nécessaire.  ».

Incroyable  ! Si j'ai bien compris Novak Djokovic (le joueur) et Boris Becker (l'entraîneur) communiqueraient pendant un match  ?! Dites moi pas qu'c'est pas vrai ! Alors que c'est formellement interdit par les règles  ?! Et en plus ils ne sont jamais réprimandés?! 

Peut-être que la règle n'est pas bonne  ? Je n'affirme rien, je ne fais que poser la question.

Ce n'est pas qu'elle n'est pas bonne, elle est moisie cette règle. Comment peut-on imaginer qu'un entraîneur et son joueur, séparés parfois de 30 cm seulement, ne puissent pas communiquer  ? C'est peut-être la plus grosse hypocrisie du tennis. Bien sûr qu'ils communiquent  ! Tous sans exception, Djokovic inclus. Et alors  ? Dans quel sport le joueur et l'entraîneur sont-ils contraints par la règle de ne pas échanger  ?

C'est insupportable. Le pire est que certains joueurs ne s'en cachent même pas. Lorsqu'ils sont au fond du court, ils regardent leur «  team  » et se mettent à parler. On se doute bien qu'ils n'évoquent pas le référendum grec, mais bel et bien leur match et leur performance, et là personne ne dit rien. Puis de temps en temps, l'arbitre sort un «  coaching  » (c'est le nom de la règle) de son chapeau , comme si il avait un quota à distribuer par an.

On peut comprendre que celui qui se fait prendre serre une vis.

Pendant Roland-Garros, je discutais de «  coaching  » avec Florent Serra (ex 36e mondial) et je lui demandais s'il existait des techniques pour communiquer pendant un match  ? Il m'a dit qu'il n'y avait rien de révolutionnaire. Je lui ai dit donc soumis mon idée (si j'étais coach). Avec un complice en tribune (Z de préférence), on se met d'accord avec le joueur, lorsque pendant le match il entend le complice en question crier quelque chose de précis (genre «  vas y c'est toi le plus fort  ») il sait que ça veut dire que son entraîneur veut qu'il soit plus offensif. J'étais très surpris de sa réaction, car il a trouvé l'idée bonne mais il n'avait jamais entendu une chose pareille. Ou bien il m'a enfumé, et dans ce cas là il est trop fort, ou bien il était honnête. Je penche quand même pour la deuxième solution.

Je suis persuadé qu'il existe des tonnes de technique pour établir la communication entre le joueur et son coach. Et tant que cette règle existera, les équipes monteront des stratégies pour la contourner. Mais de grâce, arrêtons de faire semblant d'être étonné que Novak Djokovic et Boris Becker communiquent pendant un match.

Oui il communique comme tout le monde  ! Et tant mieux  !

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?