Accueil Mag Article

Les (futurs) vainqueurs sont ...

Qui va gagner Wimbledon ? Cliquez ici pour savoir.

Avec  Istomin et Querrey en finale du seul tournoi de la semaine (Nottingham), vous serez d'accord pour dire que l'actualité tennistique du week-end ne va pas être très chaude...

C'est donc un bon moment pour faire des pronostics sur Wimbledon.

Commençons par celui qui ne va pas gagner  : Novak Djokovic. C'est osé ? Moi je ne trouve pas. Djoko a tout donné depuis le début de la saison. Le gars n'a perdu que trois matches en 2015  ! Fatalement, il a accumulé de la fatigue, qu'il ne se sentait pas tant que ça rigolait. Seulement voilà, sa dernière défaite coïncide avec son dernier match : la finale de Roland-Garros. Ceux qui donnent Novak Djokovic vainqueur à Wimbledon sous estiment l'impact psychologique de cette défaite. Depuis, il n'a disputé aucun match officiel. Il ne gagnera pas Wimbledon.

L'autre perdant sera Roger Federer.  Rodge va gagner cinq matches puis s'inclinera en demi-finale, dit madame Soleil. Pourquoi  ? Parce qu'Andy Murray sera trop fort pour lui. 

Trop fort pour tout le monde d'ailleurs. Andy Murray est l'homme en forme. A Roland-Garros, il a déjà failli créer la surprise en poussant Djokovic au 5e set. Au Queen's, il s'est imposé. Andy est en mission. Une mission dont la victoire à Wimbledon est juste une étape. Une mission qui se terminera par la rencontre en Coupe Davis par BNP Paribas face à la France (aux Queen's). Le «  plus produit  » pour Murray, c'est l'arrivée dans son staff de Jonas Bjorkman. Le Suédois, ex-numéro 1 mondial en double, va apporter à Murray ce petit plus pour son jeu au filet. Poussé par l'engouement populaire, qui n'est pas un frein pour l'Ecossais, il l'a prouvé en remportant Wimbledon en 2013, Andy Murray sera imbattable au All England Club.

Chez les dames, l'exercice est évidemment beaucoup plus simple. La palme reviendra évidemment à Serena Williams. Elle est tellement au-dessus du lot que ça en devient un peu triste. L'année dernière, elle avait une vraie concurrence avec Maria Sharapova. C'est fini. Serena est devenue encore plus impitoyable. Je pense que la patte de Patrick Mouratoglou n'y est pas pour rien. Ce n'est pas évident de coacher une joueuse qui est déjà la meilleure et de la rendre encore plus forte, mais visiblement, il a réussi. Sa vision du champion «  qui doit tout faire pour gagner  » est clairement partagée par Serena Williams.

Andy Murray et Serena Williams partageront donc la piste de danse pour le traditionnel bal de fermeture de Wimbledon, qui s'ouvre par une danse des deux vainqueurs.

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?