Accueil Mag Article

Il y a dix ans, le premier titre ATP de Gasquet

Il y a 10 ans, à tout pile 19 ans, Richard Gasquet remportait son premier titre. Une forme de soulagement pour un jeune prodige aux performances déjà très observées à l’époque…

Le tournoi de Nottingham qui a lieu ces jours-ci a été le premier remporté sur le circuit ATP par Richard Gasquet, le jour de ses 19 ans. Un titre en forme de soulagement pour un jeune prodige aux performances déjà très observées à l’époque…

 

18 juin 2005 sur le court central de Nottingham : la finale du tournoi vient de s’achever sur une solide victoire 6/2 6/3 de Richard Gasquet face à Max Mirnyi. Beau perdant, le Biélorusse, invité par le speaker du stade à faire un petit discours, comme il est de coutume, va faire dans l’original. Après quelques mots d’usage pour reconnaître sportivement sa défaite, il s’adresse au public et déclare : « Je vous demande de chanter un petit happy birthday à Richard, qui a réussi l’exploit de gagner son premier titre le jour de ses 19 ans ! » Sur sa chaise, attendant de se voir remettre la coupe décernée au vainqueur, le Français esquisse un petit sourire timide, mi-amusé, mi-gêné, quand Mirnyi et la foule se mettent à lui entonner « happy birthday dear Richard ». Voila, c’est fait : pile le jour de ses 19 ans, le petit prodige fait enfin partie de la famille des détenteurs d’un titre sur le circuit ATP, lui qui était professionnel depuis trois ans déjà et dont on finissait par se demander s’il allait finir par confirmer tout le bien qu’on pensait de lui à ses débuts.

 

 

Titre conservé l’année suivante

 

Son entraîneur d’alors, Eric Deblicker, se souvient : « Je l’avais pris en main en fin d’année précédente. Il avait manqué le début de saison, dont l’Open d’Australie, à cause d’une varicelle. Du coup, on avait décidé qu’il ferait aussi l’impasse sur Miami et Indian Wells pour ?redescendre? sur des tournois Challenger et reprendre doucement la forme. » Une stratégie payante : Gasquet gagne coup sur coup deux titres mineurs en Italie et enchaîne ensuite avec une remarquable saison sur terre battue ponctuée par une demi-finale à Monte-Carlo (en dominant le numéro 1 mondial Roger Federer en quart) et une finale à Hambourg, à chaque fois en étant issu des qualifications ! « Il avait retrouvé la confiance et c’est un élément essentiel de la réussite d’un joueur, estime Deblicker. Son jeu était en place et ce n’était donc pas une surprise qu’il finisse par gagner ce premier titre ATP à Nottingham, qui plus est sur une surface qui convient parfaitement à son tennis. » Tête de série numéro 4 du tournoi anglais, il élimine notamment le tenant Paradorn Srichaphan en quart de finale, puis l’Américain Taylor Dent en demi-finale, avant de facilement disposer de Max Mirnyi en finale avec 73 % de premières balles et trois balles de break converties sur cinq (dont la première sur le premier jeu de service de son adversaire), sans en concéder une seule. Pour son coach, « cette victoire a été un déclic. Elle l’a crédibilisé et a installé Richard dans le top 20 à l’issue de la saison 2005 (16e très exactement, ndlr). » L’année suivante, le Français l’emporte une nouvelle fois sur l’herbe de Nottingham, ses deux premiers titres d’un palmarès qui en compte désormais douze, dont le dernier a été acquis sur la terre battue d’Estoril en mai.

 

Par Régis Delanoë

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?