Accueil Mag Article

Nadal gagne mais ne prouve rien

Rafael Nadal is back ? Trop tôt pour le dire.

Rafael Nadal a gagné le tournoi de Stuttgart  ! Vous avez bien lu, Rafael Nadal a gagné un tournoi  ! Le deuxième de l'année et le premier sur gazon depuis cinq ans. C'est impressionnant de voir à quel point l'information fait du bruit. Celui qui débarque, aujourd'hui, de la planète Mars, peut avoir l'impression qu'il s'agit du premier tournoi remporté par l'Espagnol. Je vous rappelle qu'il s'agit tout de même du 66e de sa carrière. Qui plus est, un tournoi de catégorie 250. Et en battant qui exactement  ? Baghdatis, Tomic, Monfils et Troicki. Il ne s'agit pas là des grandes stars du tennis sur gazon. En plus, Baghdatis l’emmène en trois sets, tout comme Tomic. La victoire est toujours belle, certes, mais je trouve qu'on en fait un peu trop.

Que Nadal remporte le tournoi de Stuttgart, c'est plus normal qu'autre chose.

J'ai bien observé son attitude immédiatement après la balle de match et je vous assure que de son côté, il est bien conscient qu'il n'a pas remporté Wimbledon. Oui, il avait l'air soulagé. Oui, il était heureux. Mais il ne s'est pas roulé par terre non plus.

Interviewé par Barbara Schett (ex-joueuse allemande), sur le court à l'issue du match, Nadal affirme que cette victoire n'est pas une mise en confiance pour Wimbledon mais simplement une victoire en tournoi. Se sentant légèrement bâchée par sa réponse, Schett se rattrape en lui demandant si la voiture qu'il vient de gagner rentrera dans son garage car il doit en avoir tellement. Rafa répond, «  si elle ne rentre pas, j’achèterai un garage  !  ». Pour le sens de la répartie, il est bien là  !

Non Rafael Nadal n'est pas mort. Par contre, il est encore en phase de reconstruction.

Cette semaine, l'homme qui a remporté Wimbledon deux fois, en 2008 et 2010, est inscrit au tournoi du Queens à Londres. Les choses sérieuses vont commencer, car autant le tournoi de Stuttgart était «  donné  », autant l'épreuve londonienne sera un vrai test de son niveau car les forces en présences ne sont pas les mêmes (Murray, Wawrinka, Raonic, Kyrgios).

Tête de série numéro 5 du tournoi, le numéro 10 mondial (en l'écrivant je prends une claque monstrueuse) pourra juger de son niveau à la fin de la semaine. S'il soulève la coupe, on pourra dire qu'il est proche de son meilleur niveau et on sera en droit d'attendre de belles choses de sa part pour la deuxième moitié de la saison, en commençant par Wimbledon. Par contre, si il «  crash and burn  » comme disent les Anglais alors, mesdames et messieurs, il va falloir commencer sérieusement à s'inquiéter pour lui ...

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?