Accueil Mag Article

Andy Murray, un marié heureux

C’est un jeune marié heureux, épanoui et en forme qui a pris la tête du classement décalé de la semaine WeAreTennis. Qui est-ce ? Facile, il suffit de cliquer pour découvrir.

Beau vainqueur de Rafael Nadal dimanche en finale à Madrid, Andy Murray prend la tête du classement de la semaine et remporte son deuxième tournoi d’affilée, son premier Masters 1000 sur terre battue. L’Ecossais domine Petra Kvitova, vainqueur du tableau féminin, et un Nadal un peu rassuré de son niveau sur terre battue.

 

1- Andy Murray (NE).

 

Il y a dix jours, Andy Murray n’avait pas soulevé un trophée en 2015. Après Munich la semaine dernière, le voici encore vainqueur d’un tournoi, et pas n’importe lequel : Madrid, un Masters 1000 sur terre battue, le premier de sa carrière. L’Ecossais domine en finale le maître de la surface, Rafael Nadal, 6-3 6-2. Même si ce dernier n’est pas au top de sa forme, l’exploit n’est pas mince.

 

 

Murray peut forcément se montrer ravi d’ajouter une belle ligne à son palmarès en ayant produit, qui plus est, un très bon tennis toute la semaine.

 

 

Il faut dire que l’Ecossais avait une botte secrète : son alliance de nouveau marié, gardé avec lui et dissimulé… dans sa chaussette !

 

 

On a également vu Andy cette semaine en consultant de ses propres performances pour la télé britannique…

 

 

Et également en soutien de la jeune génération du tennis britannique ! Un homme parfait ce Murray.

 

 

2- Petra Kvitova (NE).

 

Chez les filles, honneur bien sûr à la grande gagnante de la semaine, Petra Kvitova, qui remporte l’Open de Madrid pour la seconde fois de sa carrière. La première fois, c’était en 2011 face à Victoria Azarenka.

 

 

Cette fois, c’est Svetlana Kuznetsova qui s’est largement inclinée en finale (6-1, 6-2). Au tour précédent, la Tchèque avait dominé la numéro 1 mondiale Serena Williams avec une grande maitrise, grâce notamment à quelques coups remarquables, comme celui-ci.

 

 

A peine le tournoi espagnol remporté, Kvitova s’est rendu à l’aéroport, direction Rome pour confirmer et continuer à accumuler de la confiance avant Roland-Garros.

 

 

A Madrid, Kvitova a aussi passé quelques bons moments, comme cette soirée au début du tournoi où elle a croisé la jeune retraité Dinara Safina et son étrange robe façon papier peint…

 

 

3- Rafael Nadal (+2).

 

Battu en finale à la maison, Nadal a quand même pu profiter de Madrid et de la nourriture locale.

 

 

Surtout, il s’est rassuré sur son niveau de jeu et peut désormais de nouveau envisager de belles choses sur SA terre battue.

 

 

 

Sinon, Nadal a aussi profité de son passage à Madrid pour recevoir les honneurs de l’université européenne de la ville…

 

 

…et repartir en prime avec un joli déguisement !

 

 

Il a aussi pu recevoir le soutien des footballeurs de la ville…

 

 

…puis s’est lui-même offert un match du Real à Santiago Bernabeu la veille de sa finale perdue face à Murray.

 

 

4- Svetlana Kuznetsova (NE).

 

La semaine madrilène avait bien commencé pour Kuznetsova, toute heureuse de prendre la pose avec les ramasseurs de balle du tournoi.

 

 

Une semaine globalement très positive pour la joueuse russe, avec un bon niveau de jeu affiché et une victoire de prestige au stade des demi-finales face à sa compatriote Maria Sharapova (6-2 6-4).

 

 

Les rêves de victoire finale ont néanmoins été stoppés net lors du dernier match de la semaine, perdu brutalement en deux sets secs face à Kvitova. Dommage pour Kuznetsova, qui n’a jamais remporté ce tournoi mais qui peut néanmoins se montrer satisfaite. Elle sera à coup sûre l’une des favorites aux Internationaux de France, où elle s’est déjà imposée une fois en 2009.

 

 

5- Grigor Dimitrov (NE).

 

Vous l’aimez comment, Grigor Dimitrov ? En mode loveur ? Ok, c’est parti pour la pose.

 

 

A moins que vous ne le préféreriez en mode blagueur ? Le Bulgare sait faire aussi, comme en atteste ces deux photos, l’une avec une valise géante…

 

 

…l’autre signant son arrivée à Rome d’une drôle de manière !

 

 

Oh, et si c’est encore en tant que joueur que vous l’aimez, votre Dimitrov, là encore aucun problème, c’est possible. Alors Grigor, tu tires ou tu pointes ?

 

 

 

6- Thanasi Kokkinakis (NE).

 

Autre jeune séducteur du circuit, l’Australien n’a pas montré sa plastique très longtemps aux Madrilènes, s’inclinant dès le première tour du tournoi face à Sam Querrey, après avoir passé les qualifications.

 

 

Kokkinakis devait aussi passer par les qualifications à Rome en fin de semaine mais a dû renoncer, la faute à un incident à l’aéroport romain, entraînant de multiples retards et annulations d’avions. Il a ainsi été contraint à passer une nuit entière à l’aéroport de Madrid !

 

 

Résultat des courses : un joli buzz sur les réseaux sociaux autour de ses mésaventures et un changement de plan, délaissant Rome pour la France et le Challenger de Bordeaux. C’est là qu’il a pris le temps de souhaiter une joyeuse fête à sa maman chérie. Charmeur et fils modèle, ce Thanasi…

 

 

7- Tomas Berdych (+7).

 

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Tomas Berdych, toujours placé, jamais vainqueur encore d’un tournoi en 2015. Le Tchèque s’est incliné en demi-finale face à Nadal. Il faut dire aussi que sa raquette d’entraînement n’a pas l’air très conventionnelle…

 

 

Niveau nutrition aussi, il y a moyen de mieux faire !

 

 

8- Lucie Safarova (NE).

 

La semaine madrilène s’est arrêtée au stade des quarts de finale pour Safarova, battue par la future finaliste Svetlana Kuznetsova. Pas grave pour son coach canadien, tout heureux de la victoire de ses compatriotes en hockey sur glace au championnat du monde face aux Tchèques. Il s’est même permis de chambrer son élève en plein match lors de son entrée en lice dans le tournoi !

 

 

Madrid, ça a aussi été l’occasion pour Safarova de se faire prendre en photo avec des jeunes fans et sa copine Bethanie Mattek-Sands.

 

 

L’occasion également de jouer les vendeuses dans un magasin de cosmétiques pour un de ses sponsors.

 

 

Mais ce n’est pas tout. La joueuse tchèque a aussi trouvé le temps de s’amuser du sort du propriétaire de cette voiture, mitraillée par les pigeons madrilènes !

 

 

9- Roger Federer (-7).

 

Idée de reconversion pour Roger Federer : devenir photographe aérien. Prends ça Yann Arthus-Bertrand !

 

 

En attendant, le retour sur la terre ocre a été compliqué, malgré le soutien de la famille.

 

 

Battu d’entrée par Nick Kyrgios, son cadet de 14 ans (!), le Suisse a semblé anormalement vexé et agacé, s’en prenant peu élégamment aux décisions arbitrales, lâchant à l’adresse de l’arbitre de chaise : « On a besoin d’un clown pour le cirque. »

 

 

Pas classe, Roger, pas classe du tout !

 

10- Nick Kyrgios (-6).

 

Le vainqueur du Suisse se nomme donc Nick Kyrgios, un gamin qui n’avait que 3 ans quand Federer a fait ses débuts sur le circuit pro ! Autre génération et autres modes aussi pour l’Australien, capillairement parlant en tout cas, avec cette audacieuse coupe iroquoise qui lui a porté chance !

 

 

A noter cette stat amusante : Kyrgios, de la génération 1995, a réussi avec cette victoire face à Federer ce que ne sont jamais parvenus à réaliser aucun joueur des générations 1991, 1992, 1993 et 1994. Le Suisse est invaincu face à tous les joueurs de ces catégories d’âge.

 

11- Maria Sharapova (-3).

 

Comme souvent, la Russe sait se la jouer glamour lorsqu’il s’agit de poser pour les photographes.

 

 

Moins glamour en revanche, ce souvenir qu’elle garde de Madrid et de ses spécialités charcutières !

 

 

Une chose est sûre : la Russe est prête pour la saison de tennis en plein air.

 

 

12- Serena Williams (+3).

 

Pas de troisième victoire à Madrid pour Serena Williams. L’Américaine a été sortie en demi-finale mais a tout de même montré au tour précédent que les jambes étaient bien là, prêtes s’il le faut, pour les longs échanges sur terre battue.

 

 

Il va néanmoins falloir continuer l’entraînement pour viser une troisième victoire à Roland-Garros, après 2002 et 2013.

 

 

13- Dinara Safina (NE).

 

La retraite, ça semble vraiment être le pied pour Dinara Safina.

 

 

La Russe en profite pour jouer les spectatrices avisées et semble ainsi être tombée sous le charme de Nick Kyrgios. Le style de jeu de l’Australien lui fait penser à un certain… Marat Safin le frangin !

 

 

14- Kei Nishikori (NE).

 

Demi-finaliste à Madrid, Kei Nishikori peut quitter l’Espagne avec la confiance en son jeu. Il est assurément un outsider de choix à la victoire finale aux Internationaux de Paris, avec un jeu sur terre toujours plus consistant.

 

 

Le Japonais gardera aussi en souvenir de son passage à Madrid la petite photo qui va bien avec Chicharito Hernandez, l’attaquant mexicain du Real Madrid.

 

 

15- Novak Djokovic (-6).

 

Djoko avait fait l’impasse sur le tournoi de Madrid, pour mieux préparer Rome, où il est évidemment très attendu…

 

 

Parmi les nombreux fans du numéro 1 mondial, il y a les deux Italiennes, Flavia Penetta et Francesca Schiavone. Attention, 3, 2, 1 : cheeeeese !

 

 

Sorties :

 

Gasquet, Wozniacki, Cornet, Fognini, Ferrer, Anderson, Azarenka, Chirico

 

Par Régis Delanöe

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?