Accueil Mag Article

Challengers "back to back"

En deux semaines, deux challengers ont lieu en France : Aix-en-Provence et Bordeaux. Coup de projecteur !

Alors que se disputent deux Masters 1000 (Madrid et Rome) «  back to back  » comme on dit, dans l'hexagone se disputent aussi deux challengers «  back to back  », dont chacun mérite un petit coup de projo.

Commençons par le tournoi de cette semaine qui s'achève demain  : l'Open du Pays d'Aix. Ce tournoi qui se déroule au Country Club Aixois sous la direction d'un certain Arnaud Clément vit sa deuxième édition. Déjà un succès l'an passé, le tournoi du Capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis par BNP Paribas améliore encore sa performance. Aujourd'hui, samedi, jour de demi-finales, on retrouve deux matches de très haut niveau, qui n'ont rien à envier à certains «  250  ». Paul-Henri Mathieu va se confronter au prodige allemand Alexander «  Sacha  » Zverev tandis que Robin Haase défiera Malek Jaziri. Avec ces quatre joueurs dans le dernier carré, le tournoi aixois, qui a opté pour la gratuité des places, sera quoi qu'il arrive un succès.

La semaine prochaine ça sera le tour de Bordeaux avec le BNP Paribas Primerose Bordeaux. Le tableau est déjà sympa avec des joueurs comme Nicolas Mahut, Sergiy Stakhovsky, Steve Darcis, Paul-Henri Mathieu (encore lui), Victor Hanescu. Mais depuis quelques jours, les organisateurs  ont un invité surprise, en qualifs pour l'instant, mais qui sera probablement dans le tableau final. Non ce n'est ni Roger Federer ni Rafael Nadal, mais les très prometteur Thanassi Kokkinakis, l'Australien au 4 K  !

Pourquoi je vous raconte cela  ? Parce que l'histoire de sa venue est rigolote. Après s'être qualifié à Madrid puis avoir perdu au 1er tour, «  Tana  » a pris la direction de Rome pour les qualifications. Seul hic, un incendie à l'aéroport de Roma-Fuimicino a provoqué l'annulation de nombreux vols, ceux en porvenance de Madrid inclus. 

Après une nuit passée en mode SDF au McDo de l'aéroport Kokkinakis modifie ses plans et prend la direction du BNP Paribas Bordeaux Primerose. Car avec trois vols annulés les uns à a la suite des autres et la nuit passée entre un Big Mac et un Royal Cheese, le jeune Australien n'était plus dans les temps pour participer au tournoi de Rome. Par contre, pour siroter un bon p'tit Bordeaux, c'était bon. 

S'il finit par s'imposer, Kokkinakis pourra bel et bien dire que le destin fait parfois (très) bien les choses.  

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?