Accueil Mag Article

Serena Williams, des larmes au rire

Après quatorze ans d'absence, Serena Williams a fait son grand retour sur le sol californien. Et ça ne s’est pas fait sans une immense charge émotionnelle.

C'est le moment marquant de ce début de quinzaine au BNP Paribas Open d’Indian Wells. Après quatorze ans d'absence, Serena Williams a fait son grand retour sur le sol californien. Des larmes donc, mais aussi du rire avec Andy Murray et ses coupes de cheveux improbables. Nieminen a quant à lui fêté sa 400e victoire sur le circuit ATP. Chapeau.

 

1- Serena Williams (NE).

 

Un retour rempli d'émotion. Après un divorce qui a duré quatorze ans, Serena Williams a fait son come-back à Indian Wells. En rentrant sur le court pour son match contre la Roumaine Monica Niculescu (7-5, 7-5), l'Américaine de 33 ans n'a pas pu retenir ses larmes en entendant l'ovation du public. Parmi les spectateurs se trouvaient d'ailleurs des observateurs comme John McEnroe où les milliardaires Larry Ellison et Bill Gates.

 

 

Sur le terrain, la numéro 1 mondiale a dû batailler pour se débarrasser de son adversaire, auteur du point du match.

 

 

Vainqueur dans la difficulté, Serena Williams est néanmoins particulièrement fière d'avoir rejoué au BNP Paribas Open pour la première fois depuis 2001. « Gagner ce n'est pas tout le temps soulever un trophée, a-t-elle notamment écrit sur son Instagram. Parfois, vous devez d'abord affronter vos pires cauchemars, et les faire disparaître. Pour la première fois, je n'ai pas eu besoin d'un trophée... parce que j'ai déjà gagné. »

 

 

 

2- Andy Murray (+10).

 

Moment nostalgie. La mère d'Andy Murray a retrouvé une photo d'un tournoi de l’année 2000. Andy Murray est en haut à gauche, à côté de sa maman. On en parle de cette coloration blonde ?

 

 

Hasard ou coïncidence, l'Ecossais a justement eu une discussion passionnante sur Twitter avec Roger Federer concernant ses cheveux.

 

 

Enfin cette semaine, Andy est tombé amoureux du tennis de la jeune américaine Taylor Townsend.

 

 

3- Jarko Nieminen (NE).

 

En battant le Hollandais Thiemo De Bakker au premier tour du BNP Paribas Open d’Indian Wells, Jarko Nieminen a remporté le 400e match de sa carrière sur le circuit ATP. Costaud.

 

 

Ça valait bien une photo avec deux légendes, le joueur finlandais de hockey sur glace Teemu Selänne et… Roger Federer.

 

 

En revanche, Nieminen a eu moins de réussite au tour suivant. Le Finlandais de 33 ans a été éliminé par l'Argentin Pablo Cuevas (4-6, 7-5, 6-0).

 

 

4- Victoria Azarenka (+6).

 

Victoria Azarenka a vécu une arrivée compliquée à Indian Wells. La Biélorusse a d'abord renversé tous les glaçons de son congélateur...

 

 

… avant de se tromper (volontairement?) de sens sur le court à l’entraînement.

 

 

Heureusement, un bon bain glacé lui a remis les idées en place avant son troisième tour contre Maria Sharapova.

 

 

5- Timea Bacsinszky (-3).

 

Timea Bacsinszky a changé de dimension avec ses victoires successives à Acapulco et Monterrey. Il était donc temps d'apprendre à écrire correctement son nom de famille.

 

 

Vainqueur de son second trophée en deux semaines, la joueuse suisse gardera forcément un excellent souvenir du Mexique. Mais pas seulement pour le tennis.

 

 

Bacsinszky a bien enchaîné à Indian Wells où elle a battu Erakovic au deuxième tour (4-6, 6-3, 6-2).

 

6- Nick Kyrgios (NE).

 

Pour son retour à la compétition, Nick Kyrgios a une nouvelle fois assuré le spectacle. Contre l'Américain Kudla (6-4, 7-5), le jeune Australien a multiplié les points de grande classe. Une volée amortie venue d'ailleurs….

 

 

Un point qui devrait encore plus accentuer sa popularité. Comme la durée des séances d'autographes improvisées après ses entraînements.

 

 

7- Caroline Wozniacki (+2).

 

Qualifiée pour le troisième tour après sa victoire contre Jabeur (7-6, 6-4) au BNP Paribas Open, Caroline Wozniacki a tenu à mettre les choses au clair : non, il n'y a pas de tension entre les joueuses du circuit pro.

 

 

Habituée des séances photos, la Danoise s'est ensuite prise en selfie avec ses deux toutous préférés.

 

 

 

Aucune remarque sur ce chapeau de l'espace.

 

8- Lleyton Hewitt (-2).

 

Lleyton Hewitt n'est pas à Indian Wells mais en Australie où il a assisté au premier Grand Prix de F1 de la saison. Il a notamment rencontré Terminator.

 

 

Mais ce n'est rien à côté du moment qu'il a passé sur la piste à conduire une F1.

 

 

Apparemment, sa femme Bec s'est mieux débrouillée que lui.

 

 

 

9- Eugenie Bouchard (-4).

 

En marge du BNP Paribas Open, Eugenie Bouchard a échangé quelques balles avec les acteurs Kevin Hart et Will Ferrell, ainsi qu'avec (comme Wozniacki) Justin Bieber dont elle est une grande fan.

 

 

Bon par contre, Bieber est probablement meilleur derrière un micro qu'avec une raquette dans les mains. Ou au moins aussi bon.

 

 

Pour info, cette rencontre avait été organisée pour une association de lutte contre le cancer.

 

10- Novak Djokovic (-2).

 

Avant une entrée en lice tranquille contre Baghdatis (6-1, 6-3), Novak Djokovic a dévoilé un mur avec son portrait sur le complexe du tournoi d'Indian Wells.

 

 

Sinon, le Serbe a également disputé une partie de football avec des enfants.

 

 

11- Maria Sharapova (-7).

 

Vainqueur à Indian Wells en 2006 et 2013, Maria Sharapova a posé avec d'autres anciens vainqueurs : Ivanovic, Wozniacki, Federer et Nadal. Rien que ça.

 

 

Sinon, la Russe semble toujours apprécier le cadre proposé par l’épreuve...

 

 

Ce qui ne l'empêche pas de prendre ses précautions. Bonne initiative Maria.

 

 

12- Ernests Gulbis (NE).

 

Il était temps ! A Indian Wells, Ernests Gulbis a remporté son premier match en 2015. Après cinq défaites consécutives au premier tour (à Auckland, Melbourne pour l'Open d'Australie, Rotterdam, Marseille et Dubaï), et seulement trois petits sets remportés depuis le mois de janvier, le Letton a enfin renoué avec le succès contre l'Espagnol Daniel Gimeno-Traver. Le tout dix jours après s'être séparé de son entraîneur Gunther Bresnik.

 

13- Lin Zhu (NE).

 

Lin Zhu fait sa première entrée dans notre classement grâce à sa fourberie. Opposée à l'Italienne Francesca Schiavone, la Chinoise de 21 ans a refusé d'admettre qu'elle avait commis une faute, s'offrant le deuxième set sur une erreur d'arbitrage. « Le match passe à la télé, c'est du sport. Ce n'est pas bien de mentir, tu as 18 ans (21 en fait, ndlr) », lui a alors lancé Schiavone.

 

 

Un point qui compte puisqu’à l’arrivée, Lin Zhu s'est finalement imposée en trois sets (0-6, 6-3, 6-3). Moche.

 

14- Julien Benneteau (NE).

 

Julien Benneteau ne s'est pas fait que des amis cette semaine. Comme de nombreux Français, il a assisté à la belle qualification du PSG contre Chelsea mercredi en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Mais alors que les critiques se multipliaient à l'encontre de l'arbitre suite au carton rouge adressé à Zlatan Ibrahimovic, Benneteau a donné un avis divergent.

 

 

Supporter de l'OM, Benneteau a été vilipendé par certains de ses followers sur Twitter. Le message est passé, le Français a calmé tout le monde à la fin de la rencontre.

 

 

Quart de finaliste à Indian Wells l'an dernier, Benneteau a en revanche été éliminé dès le deuxième tour cette année, battu par l'Espagnol Albert Ramos (6-2, 6-3). Pire, il s'est à nouveau blessé aux adducteurs.

 

15- Tomas Berdych (-4).

 

A peine arrivé, Tomas Berdych a découvert les joies des bouchons californiens.

 

 

Ça n'a pas empêché le Tchèque de prendre du temps pour signer des autographes et faire des photos avec ses fans.

 

 

Sorties :

 

Nicolas Mahut, Caroline Garcia, Ana Ivanovic, Jonas Björkman, Marion Bartoli, Benoît Paire

 

Par Quentin Moynet

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?