Accueil Mag Article

Serena Williams n’est plus rancunière

Pour la première fois depuis quatorze ans, Serena Williams a décidé de pardonner et d’honorer de sa présence un évènement majeur de la saison WTA. Découvrez lequel dans le Journal du tennis.

La numéro 1 mondiale a décidé de passer l’éponge. Elle retournera au BNP Paribas Open d’Indian Wells, quatorze ans après sa dernière apparition. C’est beau. Comme le perroquet de Roger Federer, le nouveau petit ami d’Ivanovic, le futur restaurant de Rafael Nadal ou les jongles de Sharapova.

 

1- Serena Williams (/).

 

Sur le circuit, Serena Williams n’a plus rien à prouver. Elle a tout gagné. Et plusieurs fois. Sauf que dans son immense parcours, l’Américaine n’arrivait pas à se faire respecter chez elle, à Indian Wells. Un tournoi qu’elle boycottait depuis 14 piges. Il n’y aura pas de quinzième puisque la numéro 1 mondiale a publié une vidéo dans laquelle elle annonce avec fierté « retourner à Indian Wells ».

 

 

Serena n’a plus joué ce tournoi depuis 2001. Cette année-là, elle avait 19 ans, avait remporté le tournoi, mais aussi des sifflets et quolibets. La faute à cette demi-finale où elle devait affronter sa sœur Venus, mais cette dernière, victime d'une tendinite, avait dû déclarer forfait. Le public a cru à une mise en scène, imaginant un arrangement entre les deux sœurs. Serena fut donc huée.

 

2- Andy Murray (+1).

 

Outre sa finale à l’Open d’Australie, Andy Murray est déjà certain que 2015 est une année à part. La raison ? Son mariage avec sa fiancée Kim Sears, avec qui il partage la couche depuis neuf ans. Et bien, cette semaine, la date est tombée. Ça se passera le 11 avril au Cromlix House Hotel. Un énorme établissement hôtelier écossais qui appartient au joueur, non loin de Dunblane, sa ville natale.

 

 

Le repas pourrait être confié au Français Albert Roux. Drôle de nom pour un mariage écossais.

 

3- Novak Djokovic (-1).

 

L’Open d’Australie en poche, Novak Djokovic doit déjà regarder le calendrier de terre battue pour espérer briller à Roland-Garros. Mais en attendant les beaux jours, le Serbe profite de ses proches mais surtout de ses chiens, dont il est vraiment gaga. Qu’il pleuve ou qu’il neige, Novak est dehors avec ses bêtes. Des animaux qui n’ont pas peur du froid à en croire leurs petits manteaux de saison.

 

 

4- Maria Sharapova (+4).

 

Maria Sharapova n’est pas une grande fervente de la Fed Cup par BNP Paribas puisqu’elle n’avait disputé que trois matches dans toute l’histoire de la compétition avant son petit trip frileux en Pologne cette semaine à l’occasion du premier tour.

 

 

Mais il en fallait plus à la récente finaliste de l’Open d’Australie pour se démonter. D’une parce qu’elle s’est imposée comme la patronne d’entrée en corrigeant Urszula Radwanska (6-0, 6-3) avant de dérouler le lendemain face à l’autre sœur Radwanska, Agnieszka (6-1, 7-5) et d’envoyer la Russie en demi-finale. Mais ce n’est rien comparé à son talent balle au pied. Ce n’est pas le court de Cracovie qui dira le contraire…

 

 

5- Ana Ivanovic (NE).

 

Pendant que tout le tennis féminin jouait des coudes en Fed Cup par BNP Paribas, Ana s’est entraînée et a fait le mur.

 

 

Mais ce n’est rien à côté du buzz de la semaine : après de longs mois de rumeurs, il semblerait que la joueuse et le joueur allemand de football Bastian Schweinsteiger aient enfin officialisé leur union. C’est l’avocat du milieu du Bayern qui a déclaré que les deux athlètes étaient dans « une relation de couple ». Cela faisait quelques temps que les deux tourtereaux étaient photographiés au même endroit, au même moment.

 

6- Kristina Mladenovic (NE).

 

L’héroïne de la semaine. Tout commence lorsque la jeune Française est préférée à Alizé Cornet pour la deuxième journée de la rencontre de Fed Cup par BNP Paribas face à l’Italie. Alors que les Bleues sont menées 2 à 0, la jeune blonde sort un gros match pour venir à bout de Sara Errani en simple en début de journée (6-3, 6-4), avant d’étriller, une fois Garcia ayant permis de recoller à 2-2, le couple Errani-Vinci (6-1, 6-2) en compagnie de la même Garcia. Moralité, la France l’emporte 3 à 2. Deux matches, deux victoires pour « Kiki » et son compte Twitter très nature.

 

 

Elle a même eu droit aux félicitations d’Azarenka.

 

 

Pas mal.

 

7- Richard Gasquet (NE).

 

Et un titre pour Richard ! Un ! Profitant de l’abandon surprise de Jerzy Janowicz en finale à Montpellier (Gasquet menait 3 jeux à 0 face à un joueur visiblement fiévreux), le Français a remporté son onzième titre sur le circuit. De quoi lui donner le sourire.

 

 

Mais ce n’est rien comparé à son début de tournoi, dont cette formidable rencontre avec le président du club de football local, Louis Nicollin.

 

 

Un personnage diront certains. Une gueule pour d’autres. La vérité est entre les deux.

 

8- Roger Federer (NE).

 

Roger est de retour aux affaires. Pas sur un terrain de tennis mais dans le monde médiatique. Fils de pub, Roger est ambassadeur, entre autres, de l’opérateur téléphonique suisse Sunrise. Récemment, l’entreprise a sorti deux spots mettant en scène Federer. Le premier avec un perroquet…

 

 

…et le second retraçant une journée de repos ordinaire du Suisse.

 

 

Ça sent les Oscars.

 

9- Rafael Nadal (NE).

 

Que deviens-tu, Rafael Nadal ? La saison de terre – SA saison – débute bientôt. En attendant, il faut faire marcher le commerce. Et visiblement, le gaucher a décidé d’ouvrir une chaîne de restaurants espagnols, qu’il prévoirait d’appeller Tatel. L’Espagnol ne sera pas seul puisque deux autres stars ibères devraient l’accompagner dans cette aventure : Enrique Iglesias et Pau Gasol. Le projet n’est pas encore arrêté définitivement mais les rumeurs prennent de l’ampleur.

 

10- Marin Cilic (NE).

 

Vainqueur de l’US Open, Marin Cilic prépare sa saison sur terre battue tout en se retapant physiquement. Histoire promouvoir le tournoi de la ville de Zagreb auquel il a participé la semaine dernière, le joueur a posé, accompagné de Marcos Baghdatis, déguisé en soldat du régiment des cravates chargé de veiller sur tous les monuments historiques de la ville.

 

 

L’uniforme lui va plutôt bien.

 

11- Samantha Stosur (NE).

 

Plus habituées aux grosses chaleurs australiennes de janvier, les Aussies ont dû apprécier leur petit déplacement allemand de Fed Cup par BNP Paribas. La preuve avec ce cliché de Samantha Stosur et de l’équipe australienne qui s’entraîne tranquillement à Stuttgart.

 

 

Oui, c’est de la neige. Des conditions qui n’ont pas forcément aidé Stosur, battue d’entrée par Andrea Petkovic en trois sets (6-4, 3-6, 12-10), ni son équipe, balayée 3-0 par l’Allemagne en deux petits jours.

 

12- Eugénie Bouchard (/).

 

Quoi de neuf dans le quotidien de la belle Canadienne ? Un nouvel entraîneur, tiens. C’est ainsi qu’on a appris que Sam Sumyk, l’ancien coach d’Azarenka, a accepté de prendre en main la destinée de Bouchard. Le coach français a d’ailleurs confirmé la rumeur le week-end dernier. Et une bonne  nouvelle n’arrivant jamais seule, la blonde a eu le bonheur de fêter son million de fans sur Facebook avec un selfie très doux.

 

 

13- Petra Kvitova (/).

 

Tenante du titre avec la République Tchèque, Petra Kvitova avait choisi de faire l’impasse sur le premier tour de Fed Cup par BNP Paribas et n’était pas du voyage avec ses copines pour braver le froid et aller défier le Canada. Pour néanmoins leur donner du courage et encourager ses collègues, Kvitova a envoyé un cliché de leur victoire finale en 2014.

 

 

Corporate. Et efficace, ses copines s’imposant finalement 3-0. Elles retrouveront les Françaises au prochain tour.

 

14- Victoria Azarenka (NE).

 

Décidément, Vicka ne fait rien comme tout le monde. Alors qu’elle devait se rendre en Hongrie pour y jouer un tour de Fed Cup par BNP Paribas contre la Géorgie, l’ancienne numéro 1 mondiale n’a pas réussi à jouer le premier match pour des raisons logistiques qu’elle explique elle-même sur Twitter. Ses bagages ont été perdus lors de son voyage en direction de Budapest. Grosso modo, Vicka n’avait ni raquettes ni équipements. 

 

 

Moralité, la joueuse s’est ennuyée à mourir en attendant que tout arrive. Et quand on s’ennuie, parfois, on fait des trucs bizarres.

 

 

15- Angelique Kerber (NE).

 

Avant de défier les Australiennes en Fed Cup par BNP Paribas, les Allemandes en ont profité pour faire un tour de chauffe à Stuttgart. Qui dit Stuttgart dit Porsche et son musée. Et Angelique Kerber n’a pas résisté à une séance photo au volant des bolides historiques de la firme allemande.

 

 

Vroum-vroum.

 

Sorties :

 

Jürgen Melzer, Stan Wawrinka, Nick Kyrgios, Venus Williams, Tomas Berdych, Grigor Dimitrov, Jo-Wilfried Tsonga

 

Par Mathieu Faure

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?