Accueil Mag Article

Kyrgios, la nouvelle star

Alors que la première semaine de l’Open d’Australie touche à sa fin, découvrez quel(le) joueur(se) a pris, au milieu du show Monfils et de la demande en mariage de Berdych, la tête du classement décalé du Mag We Are Tennis ?

Il entre directement à la première place de notre classement. Nouvelle coqueluche du public australien grâce à sa très belle semaine, chez lui, à Melbourne, Nick Kyrgios est au centre de toutes les attentions. Mais attention, Novak Djokovic et Andreas Seppi le talonnent de près. Pour le reste, un Britannique a passé un coup de gueule, une bague a été passé à un doigt et Monfils a encore fait le show.

 

1- Nicholas Kyrgios (NE).

 

Nick Kyrgios a failli vivre la première grosse désillusion de sa jeune carrière au premier tour de son Grand Chelem. Très attendu chez lui après son quart de finale surprise à Wimbledon l'année dernière, le jeune Australien a fait la couverture de tous les journaux locaux avant le début de l’Open d’Australie.

 

 

 

Problème : il lui a fallu cinq sets pour venir à bout de l’Argentin Delbonis au premier tour. Mais il s’est vite rassuré au tour suivant, contre Karlovic. Après le match, il a, comme à chaque fois, dédié sa victoire à sa grand-mère.

 

 

2- Novak Djokovic (+8).

 

Le grand favori de l'Open d'Australie, c'est lui. Et après deux tours, le moins que l'on puisse dire c'est que Novak Djokovic est prêt. Benede et Kuznetsov peuvent en attester, le Serbe ne leur ayant laissé que 14 petits jeux à eux deux. A côté de cela, Nole trouve toujours le temps de poser avec ses fans. Dont quelques stars, à l'image de l'ancien footballeur Clarence Seedorf.

 

 

3- Andreas Seppi (NE).

 

Si Roger Federer s'est fait peur au second tour face à l’Italien Bolelli, c’est finalement un autre Italien qui l’a renvoyé en Suisse : Andreas Seppi. Une énorme surprise, surtout au vu de leurs précédentes confrontations. C’est simple, Rodgeur restait sur 10 victoires en 10 matchs et aucun set concédé.  Mais là, il n’a pu faire mieux que d’empocher un petit set, le troisième (6-4, 7-6, 4-6, 7-6). C’est la première fois depuis 2001 que le numéro 2 mondial disparaît avant les 8èmes de finale. Ça méritait bien des bras en l’air de Seppi sur la balle de match.

 

 

De ce match, Roger ne pourra pas retenir grand-chose, sauf peut-être un point : ce hot shot !

 

 

4- Petra Kvitova (NE).

 

Semaine tranquille pour Petra Kvitova. La Tchèque est au 3e tour du tournoi sans avoir perdu le moindre set. Elle est tellement tranquille la Petra qu’elle se permet entre deux matchs de demander l'aide de ses fans pour se maquiller avant de jouer.

 

 

Sinon, coïncidence fortuite ou signe du destin, avant son premier tour, Petra a rencontré la dernière vainqueur de l'Open d'Australie, la Chinoise Na Li.

 

 

5- Andy Murray (+3).

 

S'il a remporté ses trois premiers matches sans perdre le moindre set, Andy Murray s'est davantage signalé sur Twitter que sur le terrain. Mercredi, le Britannique a lâché un petit tacle après la victoire arrachée par Rafael Nadal, malgré des problèmes physiques, contre Tim Smyczek.

 

 

« Quand j'avais des crampes et que j'ai gagné l'an dernier à l'US Open, j'étais une "reine de la tragédie", inapte, qui avait besoin de voir un psy, un faussaire quoi. Bizarre... » L'année dernière, Murray avait été critiqué pendant la finale, certains pensant qu'il simulait un problème physique pour récupérer.

 

6- Tomas Berdych (+8).

 

La bague au doigt, c'est pour bientôt. Tomas Berdych l'a annoncé en marge de l'Open d'Australie, il va se marier avec le mannequin Ester Satorova.

 

 

Sinon, sur le terrain, le Tchèque s'est fixé un sacré objectif cette année : enfin remporter un Grand Chelem : « Gagner un Grand Chelem ? C’est définitivement un des objectifs de cette saison. Mais il faut d’abord travailler très dur pour y arriver. C’est exactement ce que j’essaye de faire, ce que toute mon équipe essaye de faire en m'aidant à accomplir une telle performance. C'est mon objectif principal. »

 

7- Gaël Monfils (NE).

 

C'est déjà fini pour Gaël Monfils. Le Français a été éliminé au 2e tour par le Polonais Janowicz en cinq sets. Pas vraiment une surprise quand on se souvient de ses déclarations à Tennis Magazine avant le début du Grand Chelem : « Je n’ai pas beaucoup joué, je me suis entraîné physiquement mais pas tant que ça. Je ne me sens pas encore très bien. Je me suis fait mal en arrivant ici sur une chute et j’ai aussi quelques petits problèmes personnels (…) Je suis dans le dur, dans le gouffre. Mais même diminué, La Monf’ reste un showman. Il l'a encore prouvé au premier tour contre son compatriote Lucas Pouille qu'il a battu après avoir été mené deux manches à rien.

 

 

8- Rafael Nadal (+5).

 

Il est passé près de la correctionnelle. Rafael Nadal a failli sortir de l'Open d'Australie dès le 2e tour. Malade, à deux doigts de vomir à la fin du troisième set, l'Espagnol s'est arraché pour remporter les deux dernières manches face à l'Américain Smyczek. Un adversaire qui a fait preuve de fair-play en toute fin de match en lui redonnant une première balle alors qu'un spectateur avait déconcentré Rafa sur son service.

 

 

Malgré tout, l'état physique de Nadal inquiète. Mot d'ordre pour le Majorquin : récupération.

 

 

9- Ivo Karlovic (NE).

 

Ivo Karlovic s'est arrêté au 2e tour de l’Open d’Australie. Malgré 40 aces, le géant croate a été battu par le local Kyrgios en quatre sets. Il a pourtant tout tenté, même une feinte de smash.

 

 

Sauf qu’au lendemain de sa défaite, c'était jour de déprime pour Dr Ivo.

 

 

10- Jérémy Chardy (NE).

 

Jérémy Chardy fait son apparition dans ce classement bien malgré lui. Car sur le terrain, le Français a déçu, éliminé dès le 2e tour par l'Italien Seppi en quatre sets. Il ne lui reste désormais que le double pour s'illustrer.

 

 

Non, si Chardy est là, c'est grâce aux Guignols de l'info qui lui ont fabriqué une marionnette pour un jeu de mots facile. Mais on valide.

 

 

11- Alizé Cornet (NE).

 

Qualifiée pour le 3e tour, Alizé Cornet a fêté deux anniversaires cette semaine. D'abord, le sien, la Niçoise a eu 25 ans jeudi. Pour l'occasion, elle a même eu droit à un gâteau d'anniversaire.

 

 

Mais cette semaine marque aussi le dixième anniversaire de sa présence dans le tableau principal de l'Open d'Australie. A 25 ans, c'est plutôt très costaud.

 

 

12- Thanasi Kokkinakis (NE).

 

Il a réalisé le premier exploit de cet Open d'Australie 2015. L'Australien de 18 ans Thanasi Kokkinakis, a fait vibrer son public en venant à bout de la tête de série numéro 11, le Letton Ernest Gulbis. Le 147e joueur mondial a sauvé quatre balles de match avant de s'imposer 8-6 au cinquième set après plus de quatre heures de jeu. Ça méritait bien une petite célébration.

 

 

Bon, en revanche, comme souvent dans ces cas-là, Kokkinakis a été éliminé dès le tour suivant par son compatriote Groth. Une nouvelle fois en cinq sets.

 

 

13- Heather Watson (NE).

 

Heather Watson a peut-être débarrassé le tennis d'un de ses derniers tabous. Mardi, après sa défaite au premier tour contre Pironkova, la Britannique a avoué qu'elle était diminuée par… ses règles : « Je crois que c'est juste une chose qui m'arrive, un truc de filles. C'est un moment où tu es émotive, et le tennis intensifie ça. » La réponse est simple, honnête mais fait figure d'exception dans le tennis féminin où les joueuses ne parlent jamais de cette période qui peut les perturber pendant un tournoi. Heather Watson, elle, a osé le faire. Bravo.

 

14- Laurent Lokoli (NE).

 

Le drapeau corse a flotté au-dessus de Melbourne, et c'est à Laurent Lokoli que l’île le doit. Moins d'un an après avoir atteint le premier tour de Roland-Garros, le joueur de 20 ans s'est qualifié pour le tableau général de l'Open d'Australie pour la première fois de sa jeune carrière.

 

 

Il a même eu droit aux félicitations des joueurs du SC Bastia, son club de cœur.

 

 

Si à l’arrivée il a été battu en quatre sets par Haider-Maurer, Lokoli a une nouvelle fois mis en avant sa terre d'origine.

 

15- Caroline Wozniacki (-3).

 

Sale semaine pour Caroline Wozniacki. La Danoise, pourtant tête de série numéro 8, a été sortie dès le 2e tour par l'ancienne numéro 1 mondiale Azarenka, de retour de blessure. Au-delà de cette grosse déception, Wozniacki, grande supportrice de Liverpool, a prouvé qu’elle n'arrivait toujours pas à se remettre du départ annoncé de la légende du football anglais Steven Gerrard : « Je suis évidemment triste. Je pense que Stevie a tant fait pour l'équipe à travers les années. C'est une légende ! Si c'est ce qu'il pense, c'est que c'est le bon moment. Il faudra que je fasse un voyage à Los Angeles pour le voir encore. »

 

Sorties :

 

Wawrinka, Radwanska, Sharapova, Ferrer, V. Williams, Janowicz, Bouchard, S. Williams, Azarenka, Roger Federer

 

Par Quentin Moynet

Article rédigé par

So Press

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?