Accueil Mag Article

Smyczek plus fair play que Nadal

Tim Smyczek a fait preuve d'un grand fair play face à Rafael Nadal.

Rafael Nadal a frisé la correctionnelle face à l'Américain Tim Smyczek, issu des qualifications. Il a fallu 5 sets à Rafa pour valider son billet de 3e tour. Il était tellement soulagé que Rafa, fait rarissime pour lui lors d’un 2e tour, s'est mis à genoux après la balle de match.

 

Mais parlons plutôt de Smyczek. Tout d'abord, qui es-tu Tim ? 27 ans, né à Milwaukee,  réside à Tampa en Floride, classé 112e, son meilleur classement étant la 75e place mondiale fin 2013. L'essentiel de sa carrière se déroule sur le sol américain où les joueurs qui fleurtent avec la 100e place mondiale peuvent presque disputer des challengers toute l'année. Pas grand chose d'autre à dire si ce n'est un 3e tour à Washington l'an dernier, défait par Richard Gasquet.

 

Vous vous doutez bien que ce n'est pas la carrière de Tim Smyczek qui me passionne. Alors pourquoi diable s’attarder sur ce joueur ? Pour sa presque perf face à Nadal ? Non plus, même s'il lui a bien fait peur. Ce qui m'a marqué chez ce joueur de la génération … Nadal, est son geste de classe absolue alors qu'il est mené 6-5 30-0 dans le 5e set.

 

A ce moment-là, Nadal effectue son lancé de balle pour servir sa première. C'est à ce moment qu'un idiot bête a crié quelque chose d'inaudible mais suffisamment fort pour faire louper Rafa. Sans doute avait-il avalé un peu trop de bière, en même temps il paraît qu'il fait très chaud, même si ça n'excuse rien. Avant même que l'Espagnol puisse se mettre à l'adresse pour sa deuxième, il entend son adversaire dire : « 1st serve ». A deux points de la défaite, Tim Smyczek offre au numéro 3 mondial un premier service. Alors là je dis « hat », Open d'Australie oblige.

 

Il faut croire que jouer un mec aussi fair-play que Rafa déteint sur vous. Même si Rafa, le maître en la matière de correction et de bonnes manières, aurait pu lui aussi avoir un geste identique face à Novak Djokovic en finale de Roland-Garros sur … balle de match, quand Djokovic commet une double faute sans doute à cause du frère français de notre australien, tout aussi « intelligent », qui avait crié à plusieurs reprises entre la première et la seconde du Serbe. Ce jour-là aucune parole n'est sorti de la bouche du Majorquin si ce n'est vamos.

 

Je ne sais pas quel geste Nadal a eu pour Tim Smyczek après le match mais j'espère qu'il lui a au moins payé un coup, voir deux vu le chèque qu'il a empoché.

 

Voici l'action pour ceux qui ne l'ont pas vu : 

 

 

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?